• __________________________________________________________________________________

      Je vous souhaite la bienvenue sur:

    l'Espace Liberté de Marco. 

    Inscrivez-vous maintenant sur Viadeo

    ___________________________________________________________________________________

     

     

    !

    Nouveau nouveau...nouveau.....nouveau... nouveau...

    "Désormais nous avons le devoir de nous occuper les uns des autres, de nous aider mutuellement. Et pour cela il va falloir cohabiter, se parler, cesser d'avoir peur. Nous sommes plus de 6 milliards sur Terre et il n'y aura pas de développement durable si nous n'arrivons pas à vivre ensemble."
    Yann Arthus Bertrand___________________________________________________________

    Contact: 0033)6 79 24 83 47

     


    h
    ttp://widget.viadeo.com/blogs/       

    http://www.reprodij.org/fr/



    BENOIT XVI FACE AUX CRITIQUES!

    SAINT PERE!!!

    On peut comprendre!!! pour la vision "Théologique"
    INNACEPTABLE pour une vision Humaine!!!

    Première visite de Benoît XVI en Afrique

    Le 17 mars 2009  - (E.S.M.) -  L'avion de Benoît XVI, qui a quitté Rome vers 10 h 15', est attendu vers 16 h à Yaoundé, la capitale du Cameroun, première étape de son premier voyage apostolique en Afrique (le onzième hors d'Italie).



    par Corinne Mandjou

    Article publié le 16/03/2009 Dernière mise à jour le 17/03/2009 à 15:16 TU

    Du 17 au 23 mars 2009, le pape Benoît XVI se rendra au Cameroun d'abord, puis en Angola, pour une visite pastorale. Il s'agit de son premier voyage en terre africaine, mais le onzième séjour hors du Vatican depuis le début de son pontificat, il y a quatre ans. En se rendant dans ces deux pays, le souverain pontife qui dit vouloir « prendre dans ses bras », le continent africain tout entier, espère apporter un message de paix, de réconciliation et d'espoir dans cette région, la plus pauvre de la planète. Souvent accusé d'eurocentrisme, Benoît XVI a déjà placé l'année 2009 sous le signe de l'Afrique

     

    La visite du pape au Cameroun est une réponse à l'invitation de la Conférence épiscopale nationale et du président Paul Biya. Pendant trois jours, du 17 au 20 mars, Benoît XVI assouvira ainsi la ferveur de nombreux chrétiens, mais pas seulement. L'engouement pour le souverain pontife a gagné toute la population camerounaise. Les pagnes imprimés à son effigie et proposés à 7 500 francs CFA, soit 12 euros, se sont vendus comme des petits pains. Un peu partout circulent des gadgets portant l'image du Saint-Père : des calendriers, des tee-shirts, des casquettes, mais aussi des foulards et des briquets.

    Benoît XVI est le deuxième pape que le Cameroun accueille, après les visites historiques de Jean-Paul II en 1985 et en 1995. C'est cette année-là à Yaoundé que le pape Jean-Paul II avait promulgué l'Exhortation Apostolique Post Synodale Ecclesia in Africa.

     

     

    Concurrence d'autres Eglises

    Le programme de Benoît XVI, dont le séjour se limitera à Yaoundé la capitale, est bien chargé. Outre les rencontres avec les dirigeants politiques dont le premier d'entre eux le président Paul Biya, le pape, qui veut encourager les chrétiens dans leur engagement oeucuménique, s'entretiendra avec les chefs de la communauté musulmane, des prêtres animistes mais aussi les responsables d'autres confessions chrétiennes à savoir les protestants, évangéliques notamment.

    Il faut dire que la poussée des Eglises et sectes évangéliques en Afrique porte un rude coup à l’Eglise catholique. Par ces temps de marasme économique, les populations se tournent de plus en plus vers des assemblées évangéliques et pentecôtistes qui promettent des miracles sous forme de guérison et d’enrichissement rapides. Le pape devra réfléchir aux moyens de faire face à cette rivalité. 

    Les fidèles de l'Eglise catholique ne seront pas négligés, loin de là. Benoît XVI leur consacrera beaucoup de temps. Une messe papale sera célébrée, le jeudi 19 mars au grand stade Omnisports Ahmadou Ahidjo de la capitale. Mais pour y assister, il faudra montrer patte blanche. Pour éviter tout débordement, la hiérarchie de l'église catholique locale a demandé aux chrétiens de s'inscrire auprès des curés de paroisses. Une condition qui provoque quelques grincements de dents.

    Il faut dire qu'en Afrique, le nombre de fidèles est en nette croissance. L'Eglise catholique connaît un dynamisme important. Selon les dernières statistiques officielles du Vatican, le nombre de fidèles a encore progressé en Afrique de 3% en 2007, alors qu'il est resté stable ou s'est amenuisé partout ailleurs dans le monde. Benoît XVI est bien décidé à capitaliser cet atout.

    A la rencontre du monde de la souffrance

    Le souverain pontife a également prévu d'aller à la rencontre du monde de la souffrance. Pour cela, il visitera le centre national de réhabilitation des handicapés de Yaoundé, mais aussi un hospice, occasion pour lui d'évoquer le fléau du sida. Plus de 25 millions d'Africains sont morts du sida depuis le début des années 1980, et un nombre presque équivalent ont contracté le VIH. L'Eglise catholique présente la fidélité dans le mariage et l'abstinence comme les meilleurs moyens de prévenir l'extension de l'épidémie.

    Autre temps fort de cette visite pastorale : le 19 mars, les représentants des conférences épiscopales de 52 pays se réuniront autour de Benoît XVI pour préparer la deuxième Assemblée spéciale du Synode pour l'Afrique, prévue du 04 au 25 octobre 2009, à Rome. Un deuxième synode qui se tiendra quinze ans après le premier convoqué par son prédécesseur, Jean-Paul II, en 1994.

    Après le Cameroun, l’Angola. Benoît XVI est attendu le 20 mars à Luanda pour les trois derniers jours de sa visite africaine. Une occasion pour le souverain pontife de célébrer solennellement le 500e anniversaire de l’évangélisation de ce pays. Les préparatifs pour l’accueil du pape vont bon train. Les scouts sont mis à contribution et s’entraînent déjà à l’aéroport international de Luanda. Six mille d'entre eux sont déjà en campement au grand séminaire de Luanda. 

    A l'instar du Cameroun, le programme prévoit notamment une visite au chef de l’Etat, José Eduardo Dos Santos, des rencontres avec les responsables politiques et les leaders religieux de diverses confessions. Dans cette ancienne colonie portugaise qui se relève d’une guerre civile sanglante de près de 30 ans, le pape évoquera aussi les moyens de règlement des conflits dans les pays africains en proie à ce fléau.

    Paix et développement

    Une vingtaine de pays du continent ont connu une guerre civile depuis 20 ans. Au cours d’une rencontre, le 20 mars avec les diplomates en poste à Luanda, Benoît XVI interpellera la communauté internationale sur ses responsabilités en Afrique.

    Il est vrai que la venue du pape intervient dans un climat où les pays donateurs, frappés par une crise économique sans précédent, ont tendance à délaisser l’Afrique. Un continent qui s’enfonce chaque jour un peu plus dans la pauvreté. Selon l’ONU, le nombre d’Africains vivant avec moins d’un dollar par jour devrait atteindre 400 millions de personnes d’ici 2015. Et à ce jour, aucun pays d’Afrique n’est en voie d’attendre les objectifs de développement du millénaire décrétés par les Nations unies en matière de pauvreté, d’écologie, de santé ou d’éducation.

    Les Africains espèrent que les déclarations de Benoît XVI vont insuffler un renouveau spirituel à leurs dirigeants. Ils comptent, en effet, sur le souverain pontife pour délivrer des messages contre la corruption et les détournements de fonds publics, responsables en grande partie de la misère et de la pauvreté des populations.

    Et si l’Eglise se défend d’avoir des objectifs économiques et politiques, le pape devra se rappeler qu’il est porteur d’espérance sur les plans spirituel et social.



    6 Mars 2009



    VOYAGE EN GUINEE BISSAUFichier:Flag of Guinea-Bissau.svg


    Aprés ces tristes évènements, je vous propose de découvrir cette ançienne colonnie portugaise. Un des plus beaux pays de l'Afrique de l'Ouest.Lire la rubrique:    "AFRIQUE MON AMOUR"


    4 Mars 2009

    Cases Bijagos sur l'île de Bubaque
    Le mimétisme parfait entre l'habitat et la nature (Photo de Stéphanie

    Bonjour amis visiteurs!

    J'aurais voulu vous parler d'espoir, de paix, de fraternité... Mais suis bien obligé de revenir sur ce énième coups d'état en Afrique!Une illustration supplémentaire de cette malédiction "africaine" depuis le temps des "indépendances"

    Les fléaux qui frappent ce continent ne sont dûs qu'à l'imprévoyance des politiques, la soif de profits des mulitinationales dont nous venons de découvrir les limites dans cette crise financière; Mais aussi au défaut d'unité et de réflexion des africains eux-mêmes. L'afrique possède en elle les ressources humaines, intellectuelles et économiques capables de résoudre ses problèmes. Encore faut il que les peuples prennent conscience de leurs pouvoirs de pression sur leurs dirigeants. Si certains pays connaissent une stabilité politique, d'autres en revanche ne maîtrise pas leur propre devenir. Nous avons laissé piller les ressources humaines et économiques de ce continent! Les cours des matières premières se sont effondrées au profit d'oligarchies nationales et internationales.

    Un véritable racket des ressources du continent s'est instauré entre certains gouvernants et des pays riches auxquels s'ajoute la Chine: Un exemple: Au Cameroun le gouvernement accorde des centaines d'hectares des meilleures terres  pour la culture du riz, aux chinois. Les travailleurs camerounais recoivent quelques kilos de riz pour tout salaire, le reste de la production est envoyée en Chine. A yaoundé, sur les marchés, le prix du riz a quintuplé depuis un an!

    Il va bien falloir un jour que tout cela cesse!

    Frêres d'Afrique! cessez de réclamer des droits! PRENEZ LES!


    2 Mars 2009

    L'AFRIQUE FACE A LA CRISE

    rubrique: Afrique Mon Amour!

    COUPS D'ETAT EN GUINEE BISSAU

    2 mars 2009 |

    Encore un Coup d’Etat en Afrique : J’ai honte et je suis triste !
    Après la Mauritanie, la Guinée Conakry, la Guinée Bissau a rompu ce matin du lundi 2 mars 2009 sa difficile marche vers la démocratie. Comme si les Africains, voulaient donner raison à ceux qui les infantilisent : « Ils ne sont pas mûrs pour la chose démocratique ». C’est encore la Presse française qui nous l’apprend : un Coup d’Etat en Afrique. Cette fois, comme dans de mauvais souvenirs remontant au début des indépendances africaines : le sang a coulé !


    Accusé d’être « l’un des principaux responsables » de la mort du chef d’état-major de l’armée, le général Tagmé Na Waié, tué après un attentat à la bombe le dimanche soir, le président Joao Bernardo Vieira, est assassiné ce lundi matin 2 mars 2009, nous apprend la Radio France Internationale (RFI) alors qu’il essayait, dit-on de s’enfuir quand il avait été « fauché par des balles tirées par des militaires ». Et un officier de clamer : « Le pays va démarrer maintenant. Cet homme a bloqué tous les élans dans ce petit pays » selon l’AFP (Agence France Presse).

    Nous savons bien que l’Afrique n’est pas que ça, une terre de sanguinaires, de politiciens corrompus, de policiers violents, de militaires ignorants, de fonctionnaires laxistes, de populations résignées et analphabètes, d’une élite orgueilleuse défaillante et égoïste, de journalistes incapables de mettre en perspective les réalités locales face aux bouleversements du monde, gangrénés par une emprise du politique et d’un environnement socio-économico-juridique incertain… J’ai cru en cette Afrique, loin d’être le seul, et beaucoup parmi nous ont investi courage, argent, intelligence, et renoncé à tant de choses pour faire valoir la parole et la place de l’Afrique, terre nourricière d’où a émergé l’Homme, donc la Civilisation. Dans un éditorial publié par le site panafricain ContinentPremier, j’écrivais « Faut-il désespérer de l’Afrique ? ». Oui, j’étais dans le doute sur beaucoup de choses malgré ma foi inébranlable pour un avenir radieux sur cette Terre de mes parents. Deux aînés, l’un est journaliste, Vieux Savané de Sud Quotidien, l’autre un Haut fonctionnaire des Nations-Unies, Adama Dieng, vice-secrétaire général de l’ONU et Greffier du Tribunal Pénal international du Rwanda (TPIR), m’ont écrit pour me dire en filigrane : « Gorgui, garde intacte ta Foi pour l’Afrique ».

    Avec la mort de Césaire, je me suis repris en titrant, reprenant les propos de l’Antillais : « Désespérer, c’est refuser la vie ».

    Mais, ce matin, alors que j’étais au téléphone avec l’Ambassadeur Carlos Mbaye du Sénégal à qui je demandais la confirmation de la présence - au Conseil des Droits de l’Homme qui s’ouvre ce matin jusqu’au 17 mars 2009- du Ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères du Sénégal, mon ami Cheikh Tidiane Gadio, le diplomate sénégalais m’a dit : « Non, il ne viendra pas finalement ». Mais pourquoi, alors que sa présence est annoncée par l’ONU : « Je ne suis pas sûr mais peut-être c’est lié aux évènements qui se passent autour de nous ». Quoi donc ? : « Rfi a annoncé ce matin, la mort du Président Vieira ». Je lui ai dit : « merci, je vais m’informer, tout en lui disant, c’est triste pour notre Continent ».

    Comment continuer à se battre pour que les médias occidentaux reflètent les véritables images de l’Afrique, loin de la guerre, du népotisme, de la famine, de la corruption, de l’incompétence, de la monarchie, du Sida avec la perpétuation de tels actes, comme les coups d’Etat, l’impunité, le trucage des élections, l’enrichissement illicite etc ?

    J’ai mal !

    Maman-Africa, Pardonne à tes Fils !

    « S’il n’y avait pas eu de coup d’Etat militaire, je pense que notre développement se serait fait plus rapidement et plus harmonieusement », confiait le Poète-Président Léopold Sedar Senghor en 1981 à un journaliste canadien. « En général, disait-il, les auteurs de coups d’Etat sont d’anciens sous-officiers de carrière, et objectivement, ils manquent de culture. »

    De quelle culture s’agit-il, quand c’est le Président Senghor qui le dit, c’est à dire avoir moins de références mentales par rapport à la culture française ? lui demande le journaliste Canadien. Et Senghor, dans son sourire légendaire, lui répond :

    « Non, je pense qu’ils ont moins de culture Négro-africaine et moins de culture universelle. En même temps, ils n’ont pas assimilé leur langue propre, ils n’ont pas assimilé la langue française, ils n’ont pas fait assez de mathématique, les sciences etc. etc. Si vous voulez, ils n’ont pas une vue large de l’univers et des continents ».

    Chefs d’Etat d’Afrique, l’Heure est venue d’Aimer Vraiment vos Peuples. Le silence, l’hypocrisie de vos amis occidentaux et l’inertie des Nations-Unies qui suivent ces coups d’Etat ne sont-ils pas révélateurs de l’échec de vos politiques et de vos postures ?

    El Hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur de publication du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com (GENEVE-SUISSE)

     

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

     

    Edito du 26 Février 2009

    Me revoilà enfin apres bien des évènements professionnels qui ont perturbé mon train train!!! mais que de bonnes nouvelles qui me laissent le temps de revenir vous voir. Merci au 30 000 visiteurs et plus!!!! Suis toujours surpris de l'interet que suscite ce petit espace de liberté.

    Permettez moi  un message perso : 

    FELICITATIONS ET VOEUX DE BONHEUR

    A     "Patricia et Mustapha"!!!

    Aprés deux ans de combat, de contance ,d'amour et de courage!!!

    Ils se sont unis à CASABLANCA le 24 Février 2009.

    Une belle réponse aux oiseaux de mauvaise augure qui se sont prétendus leurs amis!!! des "humanistes" de pacotille!

    Je prépare en ce moment de nouvelles pages pour ce blog. Donc à plus tard mes amis. N'oubliez pas de consulter le site de REPRODIJ et de les aider en faisant connaitre leur action. Merci a tous!!!

    Mardi 23 Décembre 2008

    A la veille de Noel, je vous invite, mes amis, à faire connaissance avec une ONG Camerounaise qui depuis des années met en place des actions concrètes de développement et de solidarité en faveur des jeunes en milieur urbain défavorisé.

    Confusion en Guinée après
    la tentative de coup d'Etat
    • Lefigaro.fr, avec AFP
      .
      Des soldats guinéens patrouillent dans les rues de Conakry après le coup d'Etat.
      Des soldats guinéens patrouillent dans les rues de Conakry après le coup d'Etat. Crédits photo : AFP

      Un capitaine de l'armée a annoncé la dissolution du gouvernement et la suspension de la Constitution, quelques heures après le décès du président Lansana Conté. Une annonce démentie aussitôt par le premier ministre.

    Situation compliquée en Guinée. Quelques heures après l'annonce mardi par un capitaine de l'armée de la dissolution du gouvernement et de la suspension de la Constitution, le premier ministre Ahmed Tidiane Souaré a démenti catégoriquement. Il a même affirmé sur RFI qu'il s'exprimait depuis son bureau et que son cabinet continuait à fonctionner «comme il devait».

    Seule une «minorité de soldats et d'officiers» ont mené la tentative de coup d'Etat, a affirmé, en outre, le président de l'Assemblée nationale guinéenne, Aboubacar Somparé, sur la chaîne France 24 . Et de souligner que «la grande majorité «des militaires était «encore loyaliste». Le président de l'Assemblée nationale a voué cependant être «inquiet» pour son pays «qui a connu beaucoup d'aléas».

    Côté putchiste, la confusion semble régner. Selon des militaires loyalistes, les militaires putschistes n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur la personne devant diriger la junte. Des tractations ont eu lieu au camp Alfa Yaya Diallo, le plus grand du pays. Une majorité de putschistes ont choisi comme chef le lieutenant-colonel Sekouba Konaté, commandant du bataillon autonome des troupes aéroportées (Bata), principale unité d'élite de l'armée. Mais d'autres putschistes ont refusé au motif qu'il n'était pas le plus gradé.

    La tentative de coup d'Etat a eu lieu quelques heures après le décès du président Lansana Conté au pouvoir depuis 1984... après, déjà, un coup d'Etat suite à la mort du «père de l'indépendance» Ahmed Sekou Touré. La Fédération internationale des Ligues des droits de l'Homme (FIDH) a immédiatement condamné «fermement» cette tentative de coup d'Etat. L'Union africaine (UA), a fait de même mardi soir. Les Etats-Unis ont appelé quant à eux à une «transition pacifique et démocratique». La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cedeao) a averti : la Guinée «sera automatiquement suspendue» de l'organisation en cas de succès du pustch. L'ONU a également appelé «toutes les parties prenantes» à faire preuve de «retenue», et à mettre en place «une transition pacifique et démocratique».

     

    «Situation économique catastrophique»

     

    Le porte-parole des putschistes, en uniforme, est apparu tôt mardi matin à la télévision. Il a lu un communiqué à la teneur résolument sociale, évoquant le «désespoir profond de la population» et accusant les gouvernants d'en être responsables. «La Guinée a fêté le cinquantenaire de son indépendance le 2 octobre avec un classement dans la catégorie des pays les plus pauvres de la planète. Avec les immenses ressources naturelles dont elle est dotée, la Guinée aurait pu être beaucoup plus prospère, mais l'histoire et les hommes en ont décidé autrement», a-t-il dit sans concession.

    Avant de poursuivre sa charge : «Les détournements de deniers publics, la corruption généralisée, l'impunité érigée en méthode de gouvernement, l'anarchie dans l'appareil de l'Etat ont fini par plonger notre pays dans une situation économique catastrophique, particulièrement dramatique pour la grande majorité des Guinéens». «Les membres de l'actuel gouvernement sont en grande partie responsables de ces crises sociales et économique sans précédent, de même les institutions républicaines ont brillé par leur incapacité à s'impliquer dans la résolution de cette crise», a-t-il encore accusé.

    Dans la nuit de lundi à mardi, le président de l'Assemblée nationale, Aboubacar Somparé, avait annoncé à la télévision d'Etat le décès de Lansana Conté, 74 ans, «des suites d'une longue maladie». Le Premier ministre Ahmed Tidiane Souaré avait alors demandé au président de la Cour suprême de constater la vacance du pouvoir et de faire appliquer la Constitution. Via la télévision d'Etat, le chef du gouvernement avait lancé aux populations un appel au «calme» et à «la retenue», relayé par le chef d'état-major de l'armée général Diarra Camara, qui se trouvait à son côté.

    De son côté, l'Union africaine (UA) suit «avec attention et beaucoup de préoccupation» la situation politique en Guinée, selon le commissaire à la Paix et la sécurité de l'UA, Ramtane Lamamra. «Nous nous inclinons devant la mémoire de ce chef de l'Etat disparu. Nous appelons toutes les forces politiques de Guinée et autres institutions de l'Etat, notamment les forces armées, à assurer une transition constitutionnelle, pacifique et consensuelle, dans le respect de l'ordre démocratique».

    » La mort du président guinéen, autoritaire et contesté

    <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element><element></element> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste> <liste></liste>
    18 Décembre 2008
    Chers Amis Visiteurs, me voilà de retour sur ce blog trop longtemps négligé. Des mois de désillusion, de trahison, ont bousculé mon existence. Lorsque vous êtes trahi, il faut du temps pour cicatriser. Car lorqu'on vous demande de vous investir dans "l'humanitaire" au sein d'une ong fondée par un ami: vous n'hésitez pas! vous foncez... Et puis peu à peu vous vous rendez compte que cette organisation est purement virtuelle! qu'elle ne sert que de tribune pour promouvoir une unique personne. Que ses actions sont du vent, et que rien de concret n'est réalisé malgre des discours pompeux. En fait se dissimule derrière des ambitions et des influences, les plus mauvais sentiments.

    Amis visiteurs, je reviens sur le bog "espace liberté" car c'est bien de cela qu'il est question: d'air pur, de liberté, dans un esprit non sectaire de "Fraternité"

    Chaque semaine vous allez retrouver des dossiers sur le continent africain, de l'actualité et toutes vos rubriques préférées.

    Amitié à vous tous

    MARCO

    m.rotgeribes@yahoo.fr

    tel:0033-6 79 24 83 47

     

    Banniere InfosPlus Gabon

    FLASH FLASH FLASH: Rubrique "Afrique mon Amour"

    TOGO LIBRE !!! TIBET LIBRE!!!

    Editorial du Mercredi 13 Août 2007

    BONJOUR mes fidèles amis!

    Voici bien longtemps que je ne suis pas venu vous saluer et vous remercier de vos visites, à ce jour plus de 20 000 ! Pardonnez moi de ce silence du à la vie trépidante de votre serviteur! LOL!

    N'oublions pas les J.O dans un des plus "démocratique" pays du monde !!! Et je rappelle l'action de la Chine impérialiste Marxiste en Afrique dont elle devient la puissance colonisatrice du XXI eme siècle. Ces Jeux Olympiques sont une HONTE! Une abdication de nos valeurs devant le Veau d'Or des affairistes. Une pensée pour le TIBET qui meurt sous la botte des milliardaires rouges de Pékin.Je vous invite à arborer ce pin's vendu par la diasporara thibétaine: TIBET FREE !!!! C'est symbolique! mais solidaire. Je l'arbore dans les rues de Paris en ce moment, et cela me vaut la moue des touristes chinois et le grand sourire de la majorité des autres personnes.

    JO, Pékin 2008 : Honneur ou Honte à l'esprit sportif et à la  mémoire de Pierre de Coubertin

    Le site national de France Tibet

    L'actualité est en constante évolution et toute notre équipe la suit au plus près. Consultez les dernières nouvelles, le calendrier des évènements et des actions à venir et les campagnes actualisées


    Des événements exceptionnels

    Enseignement du Dalaï Lama du 15 au 20 août 2008 : NANTES Consulter l'article

    Kora autour du Mont-Blanc : Résister avec le Tibet pendant les JO
    du 7 au 24 août 2008 Consulter l'article

    Que se passe t'il donc aux JO : vous avez dit opposition


    Consulter l'article

    LES CAMPAGNES QUI SE POURSUIVENT :

    - Appel du 8 juin 2008 pour le Tibet

    Consulter l'article
    Consulter l'article


    Cet appel est maintenu jusqu'à l'annonce par M. Sarkozy d'une rencontre avec le Dalaï Lama, comme promis avant la fin 2008.

       

    - Campagnes drapeaux mairies 2008

    Consulter l'article

    - jusqu'à l'obtention du statut de pleine autonomie :

    - jusqu'à la fin des JO 2008 :

    - action citoyenne :

    Actions urgentes à destination du Président de la République, du Gouvernement Français, des élus

    Pétition à adresser au Président de la République : A imprimer et faire signer

    Lettre au Président de la République : Consulter l'article

    Appel à Monsieur Kouchner : Consulter l'article

    La Flamme, les Jeux et... après ?

    La Flamme Tibétaine de la Liberté : A NEW DELHI. L'accueil à son arrivée à Paris et Trocadéro peut toujours être visionné Consulter l'article

    Le relais mondial de la Flamme Olympique : Consulter l'article

    Guerre déclarée au Tibet : Consulter l'article

    La Marche de Retour au Tibet

    A 20 km de la frontière tibéto-indienne, arrestation d'activistes : Consulter l'article

    19ème anniversaire du Panchen Lama

    Consulter l'article

    LE 6 AOUT : nouvelles de vos commandes !!!


    Drapeaux et Tee-shirts JO ont été livrés à la majorité d'entre vous.

    Seule, la commande de Tee-Shirts brodés à Kathmandu est en cours de finition et notre ami Francis sur le terrain veille à une expédition rapide.

    Encore un peu de patience pour ceux d'entre vous dont les tailles n'étaient pas disponibles...

    Dès réception de ces Tee-Shirt brodés nous vous adresserons vos commandes.

    Avec nos regrets pour ce délai supplémentaire.

    ATTENTION : en raison des actions durant la KORA et sur Nantes - présence du Dalaï Lama - il est préférable de nous confirmer vos commandes par email ou par téléphone et d'adresser le paiement à l'adresse habituelle.

    Merci à tous de votre patience et compréhension.

    Accéder à la boutique

    TASHI DELEK

    Le Bureau


       

    Lancement de la Fondation pour le monde méditerranéen (11 décembre 2007)

     

     

    Illust:  Séance de travail (...), 14.7 ko, 250x166
    Séance de travail
    présidée par M. Bernard Kouchner entouré de MM. Alain Le Roy,
    Jean-Louis Guigou, P. Roumeliotis,
    Denis Simonneau et Mme Serap Atan
    (Paris, 11.12.07) © F. de la Mure

    Point de presse conjoint du ministre des affaires étrangères et européennes, M. Bernard Kouchner, et du secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, M. Jean-Pierre Jouyet - propos de M. Kouchner.

     

    Bonjour Mesdames et Messieurs,

    Nous sommes venus vous parler du lancement de la Fondation pour le monde méditerranéen, c’est cet événement qui nous réunit. Mais avant de parler de ce projet exaltant, je voudrais dire quelques mots à propos de ce qui s’est passé en Algérie ce matin et qui n’a rien d’exaltant.

    Aux alentours de neuf heures ce matin, deux bombes ont explosé dans des quartiers différents. L’une a frappé un bus dans le quartier de Ben Aknound et une seconde dans le quartier d’Hydra.

    L’un des deux engins a frappé le bâtiment des Nations unies, ce qui nous a rappelé d’autres souvenirs atroces.

    Le président de la République française a immédiatement appelé le président de la République algérienne. Le bilan n’est pas encore établi, on parle de dizaines de morts.

    Quel que soit ce bilan, je voudrais condamner cette barbarie avec autant d’horreur que de fermeté, avec autant d’esprit de lutte que de compassion.

    Il y a quelques jours, nous étions en Algérie. Le combat commun des Algériens et des Français, du gouvernement algérien et du gouvernement français contre le terrorisme a été rappelé à plusieurs reprises et nous en avons discuté avec le président Bouteflika. Les services algériens et français coopèrent. Vous le voyez, c’est nécessaire et ce sera encore nécessaire. Si certains pensaient, - j’étais de ceux-là -, que le gouvernement algérien avait marqué de grands progrès - je le pense toujours, il a fait de grands progrès dans cette lutte -, la bête immonde n’a pas encore rendu l’âme.

    Nous parlions de la Méditerranée, nous étions là, réunis et tous heureux devant tant de projets. Il nous faut nous souvenir pour combattre le terrorisme. Il faut combattre cet obstacle en recourrant à la rencontre des civilisations, à des écoutes réciproques auprès de cultures communes sans perdre aucun des éléments dans nos cultures propres. Ce combat demeure essentiel. Comptez sur le gouvernement français. J’ai appelé mon homologue, mais je n’ai pas encore pu m’entretenir avec lui.

    Voilà ce que je voulais vous dire avec tristesse et détermination. Pardonnez-moi ce télescopage.

    J’ai pris connaissance, avec beaucoup d’intérêt, des projets de mes amis ici réunis. Je connais chacun d’entre vous depuis tellement longtemps que je n’imaginais pas autant de ferveur, de jeunesse et d’invention. J’avais tort !

    Je ne vous en dirai pas plus, l’Union méditerranéenne trouve sa meilleure expression - quels que soient les problèmes et nous en rencontrerons - dans les projets qui ont été présentés. Ce sont des projets communs, qui impliquent les populations, d’une rive à l’autre de la Méditerranée - alors que je viens tout juste d’évoquer l’horreur - et font en sorte que les ponts humains soient au moins aussi importants que les ponts politiques - ce qui n’exclut pas de travailler dans le domaine politique. C’est autour de ces projets que la Fondation fera œuvre, non seulement originale mais compréhensible ; oeuvre qui sera comprise par tous, chez les plus riches comme chez les plus pauvres, chez ceux qui n’ont pas assez d’eau comme chez ceux qui n’en ont pas trop, car personne n’a trop d’eau maintenant.

    Des projets seront présentés dans le domaine de la santé comme dans celui de l’énergie, dans le domaine de la lutte contre les incendies comme dans celui de la prise en charge des ressources hydrauliques.

    Tout cela fait vraiment mon admiration et avec le ministère des Affaires étrangères et européennes, les responsables de la fondation ont trouvé un allié, un complice, un hôte et je me réjouis de travailler avec eux.

    Notre ami, Alain Leroy, est ici associé à un groupe qui travaille sur l’Union méditerranéenne. Il y aura bien des développements, bien des surprises, peut-être quelques éches, comme d’habitude, mais plein de succès, à les entendre.

    En référence aux horribles attentats en Algérie, j’ai oublié de dire combien il était important de parler aussi des Nations unies. J’ai indiqué qu’une des bombes avait explosé devant un bâtiment des Nations unies. Il y a des victimes parmi les fonctionnaires internationaux et les personnels des Nations unies. Nous avons aussitôt, bien évidemment, adressé des messages de soutien et d’amitié à M. Ban Ki-moon et à tous nos amis à New York.

    Q - La France a présenté un projet de déclaration présidentielle concernant le Liban. Cela veut-il dire qu’il n’existe pas de solution rapide à l’impasse de l’élection d’un président au Liban ?

    R - Je crois que la France a vraiment fait ce qu’elle a pu, depuis très longtemps. Ce matin, il devait y avoir une élection, il n’y en aura pas, une fois de plus.

    A un moment donné, chacun doit prendre ses responsabilités.

    La France a tout simplement contribué par sa "facilitation" à la déclaration d’ordre politique en ayant une position neutre et équilibrée.

    La France ne préfère aucune des communautés par rapport à une autre.

    La déclaration politique avait été acceptée par les deux parties. Apparemment, cela n’était pas suffisant. Il y a maintenant des obstacles que l’on nomme constitutionnels. Je pense surtout qu’il s’agit d’obstacles politiques et que l’on ne veut pas, en tout cas jusqu’à preuve du contraire - et je souhaite me tromper -, que cette élection ait lieu.

    Q - Et que pouvez-vous nous dire concernant la déclaration du Conseil de sécurité ?

    R - C’est tout à fait autre chose, cette déclaration a été faite pour indiquer que nous souhaitons très fortement que les élections aient lieu. Je ne peux que l’approuver, évidemment, la France l’a approuvée.


    Version imprimableVersion imprimable


    Dans cette rubrique  :

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------

    de Tunisie "rubrique Photos d'Afrique"

     

     

    Recettes tunisiennes "rubrique Gastronomie"

     LA TUNISIE

    Editorial du Mardi 29 Avril 2008

    Le président de la république est en visite d'état à Tunis, une occasion d'évoquer l'ançienne terre des Carthaginois. Il reste à espérer que les raisons de sécurité contre le terrorisme islamiste, ne fasse pas oublier au président français, les dérives autoritaires du pouvoir du président BEN ALI.

    Le peuple tunisien est réputé pour son sens de l'accueil et son dynamisme économique. Depuis longtemps la Tunisie es un lieu prédéstiné du tourisme français, tant il est vrais que notre histoire a tissé des liens humains solides.Comme dans tout le Maghreb, la France reste un interlocuteur privilgiée.Cette histoire passionnelle que nous partageons place la Tunisie et son peuple au fond de notre coeur.

    Reconnaissons que ce pays pratique sa Foi musulmane tout en respectant les principes laïques qui conduisent un pays moderne. Reste à souligner le manque de démocratie pour les opposants politiques et la presse. On ne peut rester sourds aux appels des journalistes, des syndicalistes, des politique emprisonnés!!! Le projet sur la Méditerranée soutenu par Nicolas SARKOZY, même avec ses imperfections, est une réponse à cette situation. Elle n'est pas la seule, mais l'ancrage des pays riverains du Maghreb et du Proche Orient à l'Europe est une des conditions essentielles afin de leur éviter de sombrer dans l'obscurantisme prôné par les intégristes.

    Je vous propose de faire un voyage en Tunisie, sur ce blog . C'est aussi un geste d'amitié fraternelle à nos amis tunisiens.

     

    Rubrique: "Un peu de poèsie dans ce monde de ..." Poèmes de A.CESAIRE

    LA MORT d'Aimé CESAIRE:Un Sage nous a quitté!

    AIMÉ CÉSAIRE

    [A chaque page,
    cliquez sur l'image
    pour poursuivre]

    Partir.
    Comme il y a des hommes-hyènes et des hommes-
    panthères, je serais un homme-juif
    un homme-cafre
    un homme-hindou-de-Calcutta
    un homme-de-Harlem-qui-ne-vote-pas

    l'homme-famine, l'homme-insulte, l'homme-torture
    on pouvait à n'importe quel moment le saisir le rouer
    de coups, le tuer - parfaitement le tuer - sans avoir
    de compte à rendre à personne sans avoir d'excuses à présenter à personne
    un homme-juif
    un homme-pogrom
    un chiot
    un mendigot

    mais est-ce qu'on tue le Remords, beau comme la
    face de stupeur d'une dame anglaise qui trouverait
    dans sa soupière un crâne de Hottentot?

    20 avril 2008

    La Nation honore Aimé Césaire

    La poésie d’Aimé Césaire résonnera dimanche dans l’enceinte du stade de Fort-de-France, où la Nation toute entière s’apprête à rendre un hommage exceptionnel au poète de la négritude, en présence de Nicolas Sarkozy et de nombreuses personnalités politiques.

    LES OBSEQUES NATIONALES EN DIRECT SUR RFO.FR DIMANCHE 20 AVRIL A 21H (heure de Paris). CLIQUEZ ICI 

    Nicolas Sarkozy devant la dépouille d'Aimé Césaire, à Fort-de-France, le 20 avril 2008 (c) AFPNicolas Sarkozy devant la dépouille d'Aimé Césaire, à Fort-de-France, le 20 avril 2008 (c) AFP Les obsèques nationales du poète, décédé jeudi à 94 ans, devaient débuter à 14h30 (20h30 heure de Paris). Un hommage de <st1:personname productid="la Nation" w:st="on">la Nation</st1:personname> qui n’a jusqu’à présent été rendu qu’à trois écrivains, Victor Hugo (1885), Paul Valéry (1945) et Colette (1954).

    Le combat d’un écrivain<o:p></o:p>
    Avec Aimé Césaire, c’est le combat d’un écrivain, mais aussi du principal responsable politique de <st1:personname productid="la Martinique" w:st="on">la Martinique</st1:personname>, contre la colonisation et le racisme sous toutes ses formes qui est ainsi honoré. Depuis son décès, jeudi à l’hôpital de Fort-de-France où il avait été admis une semaine auparavant, les Martiniquais ont dit un adieu chaleureux à celui que beaucoup appellent "Papa Césaire", député de l’île (1945-1993) et maire de Fort-de-France (1945-2001) pendant un demi-siècle.

    Né en 1913 à Basse-Pointe, dans le nord de <st1:personname productid="la Martinique" w:st="on">la Martinique</st1:personname>, intellectuel brillant, il a forgé dans les années 1930 avec le Sénégalais Léopold Sédar Senghor et le Guyanais Léon-Gontran Damas, le concept de "négritude" - la conscience et la fierté d’être noir - et influencé plusieurs générations d’écrivains et de militants contre la colonialisme dans le monde.

    En <st1:metricconverter productid="1947, l" w:st="on">1947, l</st1:metricconverter>’auteur de "Cahier d’un retour au pays natal" (1939) avait été rapporteur de la loi sur la départementalisation des anciennes colonies de Guadeloupe, Guyane, Martinique et de <st1:personname productid="la R←union. L'hommage" w:st="on">la Réunion. L’hommage</st1:personname> à Césaire de la classe politique a été unanime, avec parfois une surenchère dans les gestes symboliques envisagés.

    Des fillettes près de la dépouille d'Aimé Césaire à Fort-de-France, le 19 avril 2008 (c) AFPDes fillettes près de la dépouille d'Aimé Césaire à Fort-de-France, le 19 avril 2008 (c) AFP D’importantes délégations à Fort-de-France
    Le chef de l’Etat devait être accompagné à Fort-de-France du président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, et de plusieurs ministres, Michèle Alliot-Marie, Christine Albanel, Yves Jégo, Rama Yade et Alain Joyandet.

    Un fort contingent de gauche est également présent, avec le premier secrétaire du PS, François Hollande, et les anciens Premiers ministres socialistes Pierre Mauroy, Laurent Fabius et Lionel Jospin. L’ex-candidate PS à l’Elysée, Ségolène Royal, est arrivée dès vendredi en Martinique. François Bayrou, président du MoDem, participera également aux cérémonies.

    Côté étranger, sont notamment annoncés le ministre sénégalais de <st1:personname productid="la Culture" w:st="on">la Culture</st1:personname>, Mame Biram Diouf, et le Premier ministre de l’île voisine de <st1:personname productid="la Dominique" w:st="on">la Dominique</st1:personname>, Skerrit Roosevelt. Les cérémonies au stade Pierre Aliker de Dillon prendront la forme d’un "hommage culturel", la famille n’ayant pas souhaité de cérémonie religieuse.

    L’écrivain guadeloupéen Daniel Maximin évoquera la vie et l’oeuvre de Césaire avec des comédiens africains et antillais. "Pour faire entendre des textes de Césaire", a-t-il déclaré.

    Aimé Césaire, a-t-il précisé, avait choisi lui même le poème qu’il souhaitait que l’on inscrive sur sa tombe au cimetière <st1:personname productid="La Joyaux" w:st="on">La Joyaux</st1:personname>, où il sera inhumé en fin d’après midi. Extrait de son recueil "Moi, laminaire" (1982), "Calendrier lagunaire" s’achève par ses vers :

    « La pression atmosphérique<o:p></o:p>
    Ou plutôt historique<o:p></o:p>
    A grandi démesurément mes maux<o:p></o:p>
    Même si elle rend somptueux<o:p></o:p>
    Certains de mes mots.
     »

    L’hommage de la classe politique française à Césaire tranche avec l’absence, en 2001, du président de l’époque Jacques Chirac et du chef du gouvernement Lionel Jospin, aux obsèques à Dakar de Léopold Sédar Senghor, alors très mal ressentie par la population sénégalaise.

    Centrafrique - 1 million de personnes sans eau propre

     

    The United Nations officially launched the International Year of Sanitation to accelerate progress for 2.6 billion people world wide who are without proper sanitation facilities.  The International Year of Sanitation logo was unveiled and the IYS public service announcement as well as the message of Gareth Thomas of the Department for International Development UK viewed. The launch of IYS, which runs through 2008, was organized by the UN Department of Economic and Social Affairs (UNDESA) in collaboration with the UN-Water Task Force on Sanitation.

    20 Mars: JOURNEE MONDIALE DE L'EAU!!!

    rubrique "Terres et Hommes d'Afrique" Galerie Phot'Eau"

    Edito du Vendredi 21 Mars 2008

     
    trinkendesmaedchen
     
     

    Mes chers amis blogueurs,voici deux mois que mes nouvelles responsabilités professionnelles m'ont tenu éloigné de vous.

    Me voila de retour et je constate votre fidèlité à mon espace de liberté.Plus de 10.000 visiteurs depuis 8 mois sur des thèmes particuliers à l'Afrique.Merci de votre constance et de l'intérêt que vous me portez. Je poursuis mon engagement au sein de l'ONG A.F.R.I.C.A et de l'association "Frêres du Monde". Professionnellement je me suis rapproché encore d'avantage du Cameroun et apporte mes modestes compétences à une entreprise franco-camerounaise, première de son genre,en Afrique Centrale et porteuse de création d'emplois. Le chômage est une maladie endémique du continent et chaque opportunité pour la combattre est à saisir et à développer. Nous ne pourrons stopper le flot de la migration des populations qu'en créant sur place les conditions d'une économie capable de proposer un avenir fiable à la jeunesse africaine.

    Nous sommes nombreux à nous être engager dans des relations économiques avec les pays africains; A croire, que chacun à notre place, nous pouvons contribuer à l'éradication de la misère. C'est un peu de notre devoir de frêre humain que d'y participer. L'Afrique étant le berceau de notre Humanité.                     

    Aujourd'hui, j'évoque la question cruciale des ressources en eau pour les pays qui souffrent du manque de cet élément essentiel à la vie. De nombreuses organisations internationales travaillent sur ce douloureux problème. Il faut les connaitre et dans la mesure de nos moyens, les aider.

    Amicalement à vous tous!

    Marc

     Rubrique "Afrique mon Amour"

    Journée mondiale de l’eau

    Un milliard d’humains n’ont toujours pas accès à l’eau

    Canoë 
    Virginie Roy
    20/03/2008 13h10 

    Journée mondiale de l’eau - Un milliard d’humains n’ont toujours pas accès à l’eau
    De jeunes nomades maliens boivent l'eau directement d'un lac lors de la saison sèche. 
    © Corbis

    Dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau, l’ONU rappelle qu’aucun progrès n’a été réalisé à ce jour relativement à l’accessibilité de l’eau pour tous. En effet, un tiers de l’humanité continue de vivre sans accès à une eau de qualité, ni de simples latrines, et chaque jour, 25 000 personnes en meurent, essentiellement des enfants. C’est ce que rapporte aujourd’hui l’AFP.

    L’ONU, qui consacre à chaque année une journée spéciale pour mesurer l’accessibilité à l’eau de la population mondiale, estime que le réchauffement climatique et la demande exponentielle de l’eau ne feront qu’aggraver les résultats à l’avenir.

    Ainsi, le 7ième objectif de développement pour le Millénaire adopté en 2002 au Sommet de Johannesburg, soit de réduire de moitié d’ici 2015 par rapport à 1990 la part d’humains privés d’eau potable, est pratiquement hors d’atteinte. Il aurait fallu que chaque année, jusqu’à échéance, 100 millions de personnes supplémentaires soient équipées ou 274 000 par jour.

    Le problème, soulève l’ONU, c’est que l’eau est inégalement distribuée sur la planète. En plus, pour fournir une eau de qualité, il faut en payer le prix, ce qui rend les pays pauvres encore plus défavorisés.

    «Globalement, elle est abondante là où il n’y a personne, a affirmé à l’AFP Pierre Chevallier, spécialiste des Ressources en eau à l’Institut de recherche pour le développement (IRD) en France. En effet, il explique que la partie amazonienne du Pérou ou de l’Équateur, peu peuplée, est abondamment arrosée, alors que toute la côte Pacifique, poumon économique et siège des grandes villes, est asséchée jusqu’au Chili.

    «Ça ne va pas s’arranger avec le réchauffement climatique, qui va accélérer les phénomènes d’évaporation et de fonte des glaciers et réduire encore les quantités d’eau disponibles. Et encore moins avec la pression démographique: non seulement la population mondiale augmente, mais aussi les exigences de cette population avec l’amélioration de ses conditions de vie dans les grands pays émergents», a ajouté M. Chevallier.

    Injustice

    L’ONU estime qu’en moyenne, un citoyen nord-américain consomme 500 litres d’eau par jour. Pour un Européen, c’est 200 à 300 litres d’eau par jour. Un Africain de la bande sahélienne ne dispose que de 10 à 20 litres d’eau par jour à usage domestique. Et cette injustice risque de s’aggraver au cours des prochaines années.

    Certaines habitudes alimentaires, adoptées avec l’amélioration du niveau de vie, sont particulièrement consommatrices, rappelle l’AFP. Ainsi, 15 500 litres d’eau sont nécessaires pour produire un kilo de viande de bœuf industrielle, estime l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Selon le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), avec une population de 1,5 à 1,8 milliards d’ici 2050, l’Inde aura besoin de 30% d’eau en plus que ce dont elle dispose aujourd’hui, alors que son agriculture et surtout la riziculture absorbe déjà près de 90% des ressources disponibles.

    «Le problème est que stocker ou transporter l’eau nécessite des investissements colossaux. Ce n’est pas techniquement impossible, mais les pays qui en ont besoin n’en ont le plus souvent pas les moyens», conclu M. Chevallier.

     

    L'UNION POUR LA MEDITERRANEE.!

    MARE NOSTRUM!!!

    Rubrique Gastronomie: recettes Grecques!

    Paysage aux alentours de Cap Camarat

    DOSSIER:  UNION POUR LA MEDITERRANEE

    L’Union pour la Méditerranée, un projet sui generis, a pour vocation d'être le cœur et le moteur de la coopération en Méditerranée et pour la Méditerranée. Il a d'abord été suggéré par le président français Nicolas Sarkozy avant d'être présenté à l'ensemble des pays riverains de la Méditerranée. L'appel de Rome du 20 décembre 2007, lancé par les chefs d'Etat et de gouvernement italien, espagnol et français, formalise cette initiative en invitant l'ensemble des chefs d'États et de gouvernements des pays riverains de la Méditerranée et des pays de l'Union européenne, à se réunir les 13 et 14 juillet 2008 à Paris. Ce Sommet permettra de définir leur vision commune et les contours des projets qui seront mis en œuvre dans l'espace méditerranéen.

    Il ne s'agit pas d'établir une Union de la Méditerranée, mais bien une Union pour la Méditerranée. Selon l'Appel de Rome, le projet intéresserait en premier lieu 25 pays, les 22 ayant un littoral méditerranéen ainsi que le Portugal, la Jordanie et la Mauritanie, tous trois déjà très impliqués dans divers processus euro-méditerranéens.

    Les pays membres de l'Union européenne non riverains pourront, s'ils le souhaitent, participer pleinement à cette démarche et aux projets.

    La valeur ajoutée de l’Union pour la Méditerranée devrait résider d’abord dans l’élan politique qu’elle devrait donner à la coopération autour de la Méditerranée et à la mobilisation des sociétés civiles, des entreprises, des collectivités locales, des associations et des ONG.

    L'Union européenne, représentée par la Commission et par la Présidence, ainsi que la Ligue arabe, seront parties prenantes de l'Union pour la Méditerranée.

    Il s'agit d'un projet fondé sur une logique de coopération et non sur une logique d’intégration.

    Le projet d’Union pour la Méditerranée n’a pas vocation à se substituer aux procédures de coopération et de dialogue qui réunissent déjà les pays riverains de la Méditerranée, mais à les compléter, à renforcer leur visibilité en leur donner une impulsion supplémentaire, une impulsion politique. L'Union pour la Méditerranée propose une nouvelle méthode. Elle part de projets concrets qui créeront une dynamique complémentaire à celles des processus existants. Les projets doivent répondre à deux principes : celui du partenariat égalitaire d'abord, exigeant que les projets soient définis et proposés conjointement par les pays de la rive sud et de la rive nord ; celui de la géométrie variable ensuite, permettant de ne réunir sur un projet concret que les pays volontaires.

    Des secteurs prioritaires de travail sont d'ores et déjà évoqués. Ils pourraient recouvrir l’environnement, l’énergie renouvelable, la protection civile, l’enseignement, la formation, la culture. Les questions liées au financement de ces projets, mais aussi favorisant le développement économique dans la rive sud seront largement abordées.


    Un secrétariat permanent, léger, devrait être mis en place à l'issue du Sommet du 13 et 14 juillet, afin de suivre la mise en route des projets décidés par les chefs d'Etat et de gouvernement et pour préparer le prochain sommet, qui devrait se tenir tous les deux ans, dans un pays différent.

     DOSSIER CAMEROUN

    Rubrique "Afrique Mon Amour":Lire

    Le Président BIYA s'adresse au pays 27/02/2008

    Le Récit des évènements

    LE CAMEROUN DANS LA TOURMENTE

    source: afrik.net

     

     


    Une douzaine de morts dans des émeutes à Douala

    Une douzaine de personnes sont mortes dans les émeutes qui ont éclaté à Douala, la capitale économique du Cameroun dès le début, lundi, de la grève générale illimitée à l’appel des syndicats des transporteurs urbains et interurbains protestant contre la hausse du prix du carburant et la vie chère, a appris la PANA, de sources concordantes.



    lundi 25 février 2008, par Panapress  


    Les violences avaient déjà commencé samedi à Douala, qui offrait lundi, le visage d’une ville en insurrection avec des affrontements entre grévistes et forces de l’ordre et des scènes de pillage.

    "Deux personnes ont été extraites de force de leurs véhicules et battues à mort dans le quartier de Bonaberi", selon un témoin. "Une troisième personne a été brûlée vive dans l’incendie d’un bâtiment administratif dans l’arrondissement de Douala 5ème et un jeune homme a trouvé la mort des suites de suffocation d’excès de gaz lacrymogène, ainsi que deux autres au quartier Bessengue, non loin du centre commercial", a-t-il ajouté.

    D’autre part, une femme gendarme ayant ouvert le feu sur la foule qui l’avait prise en tenaille, aurait touché à mort un élève d’un collège privé dont le corps est gardé à la morgue de l’Hôpital Laquintinie, selon d’autres sources concordantes.

    Samedi nuit, deux manifestants étaient tombés sous les tirs à balles réelles de la police au lieudit "Rond point Dakar", un quartier populaire de la capitale économique du Cameroun, à l’occasion d’un meeting du Social democratic front (SDF, principal parti de l’opposition parlementaire) qui a finalement été reporté.

    Le SDF comptait manifester contre la modification de la Constitution, afin de permettre à Paul Biya de se représenter à l’élection présidentielle de 2011.

    Grève générale illimitée très suivie

    Le mot d’ordre de grève illimitée lancé ce lundi par quatorze organisations syndicales de transporteurs urbains et interurbains du Cameroun contre la hausse du prix du carburant et la vie chère a été largement suivi à travers le pays, notamment à Douala, capitale économique du pays, a-t-on constaté sur place.

    Aucun véhicule, ni moto n’était visible lundi matin dans les rues de la ville, ce qui a contraint des milliers de personnes à se rendre à pied à leurs lieux de travail.

    Les grévistes, appuyés par le Syndicat national des propriétaires et conducteurs de motos-taxis (SYNACPMOTAC), exigent notamment la fin des abus perpétrés à leur encontre par des agents des communautés urbaines tant à Yaoundé qu’à Douala et des forces de maintien de l’ordre, la baisse du coût du carburant et des denrées de première nécessité, ainsi que la mise sur pied d’une convention collective régissant leur activité.

    Dans tous les quartiers de la Douala, la population a érigé des barricades et brûlé des pneus. Des scènes de pillage ont également été signalées au niveau de plusieurs magasins et stations service.

    En plusieurs endroits, des accrochages ont eu lieu entre manifestants et policiers en armes, contrairement à Yaoundé où aucun incident n’a été signalé.

    [
     

    Réagir à l'article


    une jeunesse mal éduqué et sans avenir s'exprime dans la rue - dich
    Les dirigeants camerounais doivent comprendre le biens fondé d'éduquer et de former les jeunes. la moyenne d'age des casseurs est de 22 ans, ces jeunes pour la plus part ne vont pas à l'école parce (...) - Mardi 26 Février 2008 - 21:19

    Une douzaine de morts dans des émeutes à Douala - pat
    c'est vraiment dommage pour le peuple camerounais,voila un autre''KENYA''.Que la population ne se laisse pas manipuler par des incapables politique,certe la vie est peut etre chere,elle n'est pas (...) - Mardi 26 Février 2008 - 19:46

    Toutes les réactions

     

     
    Pourquoi réviser la constitution du Cameroun ?
    La volonté de modification constitutionnelle de Paul Biya fait débat



    lundi 25 février 2008  

    Par Hervé Aldo

    Il y a quelques années quand cette fièvre s’emparait de nos frères du Togo, et plus récemment quand c’était le tour de nos voisins tchadiens et nigérians, c’est-à-dire réviser la Constitution pour permettre au Président sortant de se présenter à nouveau, le très démocratique peuple camerounais avait le sentiment que c’était pure folie, et que cela traduisait une certaine immaturité politique. Qui l’eût cru, que ces mêmes démons s’empareraient bientôt de nous avec la même impudeur. C’était sans compter sur la grande diversité de facettes de la nature de l’Homme lorsque celui-ci est mûe par son intérêt personnel. S’il n’est que banal voire de bonne guerre (encore que…) que des militants d’un parti souhaitent conquérir ou conserver indéfiniment le pouvoir, ce qui paraît en fait indécent c’est d’une part cette hypocrisie générale aux parfums de fidélité sans faille manifestée par une certaine élite politique, et d’autre part cette confusion de rôles bien peu subtile entre responsabilités politiques et responsabilités administratives qui a présidé à la décision de procéder à la modification de la Constitution.

    Qui les « forces vives » représentent-elles réellement ?

    Des marches de soutien en motions signées par des « forces vives » qui prétendent représenter toute une communauté, tout un village, tout un département, on en aura vu de toutes les couleurs ces derniers mois. Croit-on représenter l’opinion de tout un village parce qu’on en a réuni le chef traditionnel, les élites et leurs obligés pour signer une pétition ? Croit-on représenter un peuple simplement parce qu’on a de hautes responsabilités dans l’administration publique ? Croit-on avoir le droit de représenter l’opinion d’un peuple quand bien même on est chef traditionnel ? Est-il naïf de rappeler qu’un chef traditionnel représente un peuple dans toute sa diversité, et ne devrait à ce titre avoir d’activité partisane ? Il apparaît dès lors sans ambiguïté une seule motivation pour chacun des signataires de ces multiples motions : conserver et défendre ses acquis, son poste de responsabilité, sa carrière. Cette manière d’assimiler systématiquement l’administration publique à des initiatives partisanes est un danger pour notre démocratie. Cette manière d’utiliser l’aura d’une fonction administrative ou traditionnelle pour servir des manœuvres partisanes n’est ni plus ni moins qu’un abus de pouvoir dont la conséquence, sinon l’objectif, est de détourner à des fins carriéristes les consciences, malheureusement trop souvent obligeantes. Il suffit désormais de s’entendre soutenir que le peuple est libre, souverain, en y rajoutant au besoin une litanie de qualificatifs de cette nature, pour se sentir dédouané de tout scrupule. Mais dans la conscience intime de chaque défenseur de la révision de la Constitution trône majestueusement le désir de conserver ses acquis et ses réseaux, la peur de l’inconnu poussant ainsi les uns et les autres à préférer le statu quo.

    Réviser une Constitution est en soi démocratique, mais…

    Que l’on se comprenne bien. Réviser la Constitution est en soi une initiative prévue par la loi fondamentale (Art.63). Des observateurs reconnaissent même volontiers à la Constitution du 18 janvier 1996, quelques dispositions qui mériteraient ajustements toutefois sans que ceci présente forcément un caractère d’urgence. La perfidie apparaît évidente quand on en vient à souhaiter une révision surtout pour un certain article 6 al.2 précis, alors même qu’en douze ans de mise en œuvre de la Constitution de 1996, la seule disposition qu’on a pu appliquer avec le plus de volontarisme et avec la plus grande célérité c’est le même article 6. Faut-il rappeler qu’aux termes de la Constitution de 1996, la création d’un Sénat est encore attendue, la création d’un Conseil Constitutionnel est encore attendue, la transformation de provinces en régions (décentralisation) est encore attendue, la déclaration des biens et avoirs (Art.66) est encore attendue, etc. Mais déjà veut-on la réviser ! Une logique, certes ingénue, n’aurait-elle pas été de tirer des lenteurs observées les conséquences qui s’imposent ? Sans doute est-il plus simple d’invoquer la complexité des réformes attendues et d’évoquer la grande sagesse ou le pouvoir discrétionnaire, comme arguments pour atermoyer. Est-il une seule fois raisonnable voire sérieux de se montrer engagé et déterminé lorsqu’il s’agit seulement de réviser la Constitution et non quand il s’agit d’en mettre en œuvre l’ensemble des nouvelles dispositions ?

    Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute

    Mesdames et Messieurs les « forces vives », qui a-t-on vu signer la moindre pétition pour inciter le Président de la République à engager au plus vite les réformes nécessaires à la mise en œuvre complète des dispositions de la Constitution de 1996 ? N’y a-t-il pas là matière à rédiger des motions et à engager des marches ? Ne s’agit-il pas là à vos yeux pour les peuples que vous prétendez représenter d’aspirations profondes à un meilleur fonctionnement de nos institutions ? C’est trop flagrant, l’expression de vos grandes ambitions personnelles manque de finesse. Celui qui restera le plus silencieux risquera de perdre la haute estime royale. Ce serait un trop grand risque puisqu’on peut ainsi perdre ses chances d’être nommé dans les hautes fonctions de l’Etat. Et ce serait de l’inconscience, puisqu’il faudra bien qu’un jour le Président nomme par exemple trente personnalités au Sénat, quelques-unes au Conseil Constitutionnel, et dans nos ambassades à l’étranger. En l’état actuel des choses, on a encore toutes ses chances, on est même assuré d’une certaine quiétude au regard des casseroles qu’on traîne. Si les choses changent, c’est un saut dans le vide, et sans parachute. Personne ne serait étonné que dans leur for intérieur la plupart de ces « forces vives » militent véritablement pour une alternance, on aurait même tendance à penser que ces distingués compatriotes qui ont appelé à tue tête à la révision constitutionnelle sont des candidats non encore déclarés, mais que voulez-vous qu’ils osent dire d’autre puisqu’ils doivent tout au Président, y compris leur liberté. On le voit bien, il ne s’agit ni plus ni moins que de luttes de positionnement et de survie. Et vous voulez qu’au-delà de vos familles et vos obligés, le peuple camerounais se reconnaisse dans vos manœuvres. La fable de Jean de La Fontaine n’aura jamais été d’une telle actualité. La manipulation des esprits est engagée, elle n’a pas d’autre visage ni d’autre visée : conditionner le peuple à se faire à l’idée. Ledit peuple sait donc à quoi s’en tenir, et tant pis pour celui qui se laissera abuser.

    Le pouvoir use…

    Toutes les personnes qui ont des mandats publics savent à quel degré de telles responsabilités sont exigeantes. A plus forte raison, de hautes responsabilités au sommet de l’Etat sont physiquement, psychologiquement et moralement éreintantes. Le pouvoir use, et au-delà de deux mandats et à plus forte raison de plus de deux (n’oublions pas que nous en sommes réellement à plus de deux), quel que soit le mérite d’une personnalité, sa contribution innovante à l’essor du pays décroît rapidement pour atteindre un niveau plancher où il n’a plus rien à inventer ni à prouver, où il joue le maintien, passant désormais le clair du temps à régler les inévitables effets pervers de divers réseaux qui se sont installés et qui ont pris racines. Pour un Etat, on peut ainsi en arriver à un mode de fonctionnement parallèle aux institutions établies, les us ayant progressivement pris le dessus sur la loi, l’appareil administratif s’étant au fil des années, dans les faits et dans les esprits, confondu à l’appareil du parti dominant. C’est ce qui peut expliquer en partie inertie et conflits d’autorité qui minent notre administration. Il est évident qu’un pouvoir ne peut fonctionner sans réseaux plus ou moins complexes de relations entre ceux qui l’incarnent. Il est tout aussi vrai que plus un régime dure, plus les réseaux se densifient et se complexifient, créant des habitudes, et surtout divers clans qui très souvent se livrent des guerres de tranchées notamment pour assurer la pérennité des positions que leurs membres occupent, bien entendu au détriment de l’intérêt supérieur du pays. Il pourrait en être de même d’un autre pays africain ou même européen. Ce n’est pas pour rien que la limitation à deux mandats est pratiquée dans ce que nous considérons comme des modèles de démocraties, et lorsqu’elle n’est pas imposée par la Constitution, les dirigeants sont assez gentlemen -ou patriotes, intègres, consciencieux, fair-play si on veut- pour renoncer par eux-mêmes au pouvoir au terme d’un nouveau mandat, voire avant le terme -on l’a récemment vu en Grande Bretagne avec la démission de Tony Blair au début de son troisième mandat-. La marque d’un homme d’Etat est triple : savoir conquérir le pouvoir, savoir l’exercer et savoir le quitter. La comptabilité des années et anniversaires de pouvoir a ceci d’indécent qu’elle célèbre la longévité, sans aucun doute au détriment de l’efficacité, voire de l’efficience au regard du rapport qualité/temps.

    Faisons preuve de maturité politique

    Ainsi, il n’est dans l’intérêt ni d’un pays ni de son dirigeant de souhaiter rempiler indéfiniment des mandats. Invoquer l’appel pressant du peuple à se re-présenter n’a jamais été qu’un prétexte pour masquer l’incapacité à résister au puissant désir de pouvoir auquel tout être humain est assujetti. On peut aussi le voir comme l’expression de la crainte de redevenir un simple citoyen, donc dépouillé de l’immunité. Nous savons tous pertinemment quels sont les moyens démocratiques de mesure de la volonté populaire, servons-nous-en si nous voulons être crédibles. En attendant, que ceux qui lancent ou qui ont lancé des appels stridents prétendument en relais du peuple ou dans l’intérêt supérieur de la nation révisent leur refrain. Il sonne faux, à l’image de leur sincérité. Il n’existerait donc aucun autre compatriote en mesure d’assumer la responsabilité présidentielle ! Que savait-on des compétences, aujourd’hui magnifiées, de l’actuel Président avant qu’il le devienne ? Il n’y aurait donc aucun autre compatriote qui aspire à cette responsabilité ! Reconnaissons que pour 17 millions d’âmes cela paraîtrait tout de même étrange. Créons dans ce cas un royaume, et installons-y une dynastie, au moins il s’agirait d’une vraie innovation, il y aurait là peut-être de vrais motifs à révision de notre Constitution. Les Camerounais médusés du fait des gesticulations de ces derniers mois seraient moins offusqués par la grossière comédie que leur servent leurs politiques. Car c’est ainsi ramer à contre courant de ce qui se passe dans les pays politiquement crédibles aujourd’hui. Mettons-nous à la hauteur du Mali, mettons-nous à la hauteur du Bénin, qui nous donnent depuis quelques années des leçons de maturité politique.

    Réviser la Constitution camerounaise dans les conditions actuelles c’est manipuler les consciences, c’est manquer de respect à nos institutions, c’est manquer de respect au peuple, c’est faire preuve d’immaturité politique. Réviser la Constitution du 18 janvier 1996 n’aurait une réelle portée historique, et politique au sens noble du terme, que dans deux cas : soit l’Art6al2 n’est pas modifié, soit l’actuel Président n’est pas candidat à la prochaine élection présidentielle.

    Contact : hervealdo@yahoo.fr

    Si vous souhaitez vous aussi réagir à l’actualité et nous faire parvenir un courrier, envoyez-le à l’adresse suivante : redaction@afrik.net
    Vous pouvez également réagir sur notre
    forum.

     Rubrique: "Terres et Hommes d'Afrique":L'ALGERIE

    UNE TERRE OU LES PASSIONS SONT A LA HAUTEUR DE SA BEAUTE!

     

    Drapeau animé d'Algérie par Pascal Gross
    Armoiries d'Algérie par Jaume Ollé

    DES PEUPLES  et UN PEUPLE: Kabyles,Moabites,Arabes,Touaregs

    Histoire -et Peuples d'un PAYS de Contrastes

    Au "Coin Lecture:"Couverture du livre Algériens, frères de sang / Jean Sénac, lieux de mémoire  de Jean SENAC

    rubrique "Afrique mon Amour" L'ALGERIE: Un visage politique tourmenté!

    L'ALGERIE FRANCAISE: Une blessure ouverte!

    "Gatronomie": Recettes Algériennes

    Un site sur les Arts en ALGERIE:  rubrique "Arts et Cultures"

    LA MUSIQUE ALGERIENNE : rubrique "Arts et Cultures"

  • www.art-algerie.com/femmes_algeriennes.php

    Vue sur Port d'Alger avec le Boulevard du front de mer (Boulevard Che Guevara)et de la Casbah et arrière plan
     Il manquait à ce dossier!!! LA SUPERBE ET INOUBLIABLE Baie d'ALGER!!!!

    BAB EL OUED : Nostalgérie d'Hier, et d'Aujourd'hui! rubrique:" Terres et  Hommes d'Afrique"

  • Photos :Alger,Oran, Constantine, Tlemcen ... rubrique "Photos d'Afrique"

  • ___________________________________________________________________________________

    le Maroc! : cliquez!!!

    http://haddou-baalili.ifrance.com/votre_guide.htm

     

     

    _____________________________________________________________________


    NAISSANCE DE LA FEDERATION DE FRANCE  "Fratri Mundi"__

    secretgeneralfratrimundi@gmail.com

    05 34 47 71 20- 06 79 24 83 47

  • EDITO du 22 Janvier 2008

  • BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2008 !!!

  • Me voila! et certains d'entre vous ont cru que je ne reviendrais pas ? Que de pérépéties depuis Décembre. Ne vous inquiètez pas, votre serviteur est promu à de nouvelles charges qui réduisent son temps comme peau de chagrin. Alors soyez patient et je vous promets de revenir avec de nouveaux reportages et des dossiers inédits. En attendant profitez en pour parcourrir à nouveau toutes les rubriques. MERCI de votre fidèlité.

  •  

  • EDITO du Jeudi 05 Décembre 2007

    FRANCE -ALGERIE : L'impossible réconciliation?

    L'actualité colle tout à fait au dossier "ALGERIE" de ce mois et me donne l'occasion de revenir sur cette relation tumultueuse entre nos deux pays.

    Le président SARKOZY s'est fendu d'un prudent propos sur les méfaits de la "colonisation"! Aprés avoir subi les injures antisémites du Ministre algérien des Ançiens Combattants. N'en finirons nous jamais de nous rejeter les erreurs, les crimes, les lachetés ,les ignominies à la tête!!! L'Algérie a combattu pour son Indépendance, la France a combattu pour maintenir sa présence sur cette terre qu'elle considérait française: Comme dans toutes les tragédies humaines, le sang  coule inutilement et rougit l'asphalte. Cette terre d'Afrique a t'elle découvert la "colonisation" avec les français en 1830? Elle fut depuis ses origines une terre de  colonisation : les Phéniciens, ,les Carthaginois,les Romains,les Vandales, les Bysantins, les Arabes, les Ottomans sont tous, des colonisateurs . 

  •  Revenons sur la "colonisation" de Rome: L'Empire romain fut le premier à donner son véritable sens au terme de "colon". Du camps militaire d'origine, les légionnaires finissaient par s'installer sur l'endroit et à se fixer sur des parcelles de terre. Une ville comme "COLOGNE" doit à ce peuplement romain, l'origine de son nom. L'Afrique du Nord sous la Rome Antique fut la  puissance agricole sans conteste de tout l'Empire. Ses cités en  restent encore des témoins incontestés de VOLUBILIS, en passant par TIPAZA pour arriver sur la colline de BYRSA en Tunisie, toutes évoquent la grandeur de ce passé latin. A quoi sert il à l'Algérie, de nier aujourd'hui cette page de plusieurs siècles de son histoire?

  • Le terme "ALGERIE" est de création récente et apparait pour la première fois dans un rapport du Maréchal SOULT au Roi Louis Philippe Ier ; Simple extension du terme "EL DJEZZAIR" francisé en "ALGER" et par extension "ALGERIE". L'Histoire de l'Algérie est indissociable de celle de la Province romaine "AFRICA" et on ne saurait prétendre que l'Algérie en tant que telle existe depuis des siècles.  Rappelons également que cette terre a donné à l'Eglise Catholique ses premiers docteurs et martyrs : Saint Augustin, Tertullien, Saint Cyprien, Saint Marcel...Lorsque SIDI OKBA envahit la BERBERIE, avec ses hordes venus d'Arabie, il succèda au général bysantin BELISAIRE  Tous deux ne firent pas dans la dentelle. La Mémoire du Peuple Berbère se souvient encore des siècles de massacres et de conversion à l'Islam par le cimeterre. Les Rois berberes: JUGHURTA, MASSINISSA, l'héroïne kabyle La KHAENA sont autant de héros encore vénérés aujourd'hui. La colonisation arabe va constituer pour ces terres berbères une page sanglante et les ouvrir également à la civilisation musulmane dans toutes ses richesses intellectuelles et artistiques. Et que dire de l'Empire Ottoman sur les rives côtières de Tunisie, Algérie, Maroc qui durant des siècles organisa à grande échelle le commerce des esclaves européens comme africains, la piraterie des flottes européennes, fonda une législation foncière médièvale perceptibles encore  dans les  us et coûtumes locales. Ce ne sont pas les Ottomans qui peuvent s'enorgueillir d'avoir développé l'Algérie. L'agriculture existait avant l'arrivée des Francais: c'est un fait avéré; Ce que les historiens oublient de dire,c'est que les récoltes étaient à l'usage exclusif de l'Armée et le reste envoyé à Constantinople. Sous la domination Turque, la famine extermina des régions entières. Il est intéressant de constater que les pays du Magrehb font trés peu référence aux turcs dans leur recherce d'identité!

  • J'ai consacré aux BERBERES ,un dossier, voici 2 mois avec l'évocation du Maroc. Je n'y reviens pas si ce n'est pour dire qu'aujourd'hui encore les authentiques propriétaires des terres antiques d'Africa, restent le Peuple Berbère.Ils furent les premiers à souffrir des différentes invasions. Aujourd'hui il endure encore l'oppression culturelle et sociale de la part de gouvernements qui leur imposent une "arabité" à laquelle ils sont étrangers. Et cela n'a rien à voir avec la religion musulmane dont ils ont trés bien intégré les richesses comme par le passé, lorsqu'ils furent judaïsés et christianisés.

  • Il faut donc arrêter de réduire l'Histoire de l'Algérie à sa conquête par les Arabes et la France n'a pas inventé toute seule le principe de la "colonisation".Il règne sur nos rapports une hypocrisie et une mauvaise foi entretenues par ceux là même qui ont encore du sang sur les mains de part et d'autre! Ce n'est pas la parti FLN qui osera nous donner des leçons de "démocratie" de respect des "droits de l'homme"! Et encore moins les ultras d'une "Algérie Francaise" bien révolue. A la seule différence que le parti de la Révolution Algérienne  conduit toujours avec l'armée à sa botte, son pays dans la misère, la corruption, le terrorisme policier, et ne  peut se maintenir au pouvoir que par les gisements pétroliers et de gaz dont ils encaissent les dividendes. Comment s'etonner du succès des Islamistes radicaux qui sur le terrain, immergés dans les souffrances du peuple: apportent une aide caritative de chaque instant et pallient aux carences du gouvernement. Là où règne la misère prospèrent les extrèmismes.

  • La présence francaise en Algérie est une page de l'histoire. 130 années ont suffit pour tisser entre nous des liens affectifs et fraternels souvent! Le peuple européen, méditerranéen, ces "petits blancs" comme on les appelait, ne sont pas fautifs des origines du conflit qui puisent ses racines dans les grands intèrêts financiers et les spéculations foncières des grandes compagnies et des grands proprietaires souvent étrangers à la France et à l'Algérie. Souvenons nous des influences économiques néfastes des banques, des groupes d'Affaires Suisses et Hollandais dans les premieres décennies de la colonisation. Cette exploitation ne cessa jamais au détriment des Algériens.  Alors arrêtons de nous renvoyer 1954/1962 à la figure. Tournons la page comme nous avons su le faire avec l'Allemagne ou l'Angleterre. L'ALGERIE est une terre de passions qui n'a d'égale  que sa beauté.  Il est impératif que les Algériens, que cette Jeunesse algérienne renversent les caciques de la dictature et se rassemblent en respectant leurs origines et leurs croyances. Ils sont tous FILS d'ALGERIE! Berberes ou Arabes, Europeens... et nous sommes Frères du Monde. L'avenir de la France comme de l'Algérie est autour de la Méditerranée qui représente un espace géo économique de première importance pour ce XXIème siècle. Les grands ensembles seront seuls, à même de résoudre les défis qui se présentent.

  • Il est clair que l'Algérie ne doit pas attendre de "Repentance" car de nos erreurs, comme de nos réalisations communes, nous assumons la totalité de notre Histoire. Je sais qu'aujourd'hui  au delà des discours officiels, se tissent toujours des fils dans le canevas fratenel des fils de cette terre. Et peu importe leurs origines ou leurs croyances!!! La terre Algérienne où reposent tant de nos morts, nous réunit . Je fus avec Jacques VILLARD un des premiers à tendre la main à l'Algérie Indépendante et sans prendre le temps de répondre aux diverse menaces de mort qui ne manquèrent pas de nous arriver. Nous avions raison de vouloir taire les rancoeurs, les inimitiés, pour poursuivre un chemin de tolérance et de fraternité. L'Algérianisme tel que nous le concevions, voici 30 ans est toujours à la base de nos engagements avec l'évolution naturelle des années.

  • Bonne semaine à tous et réagissez sur cet éditorial comme sur ce dossier.En attendant visiter ce site, peut etre le plus beau sur la toile!!! consacré à l'Algérie telle que nous l'aimons.

  • Webnews > 2003 > Serge Lancel

      L’Algérie antique de Serge Lancel

    Spécialiste de l’histoire et de l’archéologie de l’Afrique du Nord antique, Serge Lancel a effectué des recherches en 1954 sur le site de Tigzirt et dans le Constantinois, puis dans les années 60 à Tipaza, fouilles dont Mounir Bouchenaki, l’actuel sous-directeur général pour la Culture à l’Unesco, avait pris le relai.
    Après une biographie sur la vie et l’œuvre de
    saint Augustin (Fayard, 1999), Serge Lancel a publié cet ouvrage en forme de synthèse des travaux effectués sur le passé algérien, de la préhistoire à la conquête arabe au VIIè siècle.

    L’Algérie antique. De Massinissa à saint Augustin
    de Serge Lancel
    Préface de Mounir Bouchenaki
    Photographies d’Omar Daoud
    (Paris, Editions Mengès, 2003)

    Lire aussi


    Home | © algeriades 2001-2007 | La Lettre d'algeriades | Webzine | Forum | Contact
     
    Mettez ce site en Favoris et faite le connaitre!!!!
    5/12/2007
    www.algeriades.com  


  • EDITO du Mercredi 21 Novembre 2007

    "HUMAIN ou HUMANITAIRE ?"

    Mes Chers Amis,

  • C'est avec plaisir que je constate votre fidèlité à ce blog et les messages sur ma boîte mail, prouvent que l'affaire de L'Arche de Zoé ne vous a pas laissé indifférent. Chacun a exprimé ses sentiments et trois avis se dégagent:

    1) Droit d'Ingérence qui permet de se placer au dessus des lois d'un pays pour sauver des personnes en danger de mort.

    2)Une opération ratée qui démontre l'incompétence des acteurs de cette affaire et le besoin de mieux cadrer à l'avenir les nombreuses ong qui naissent à la suite de catastrophes humanitaires.

    3)Un trafic à l'adoption, vénal et irrespectueux des valeurs humaines que cette ong prétend défendre.

    Chacun peut se faire une idée et réagir en conséquence.

    Ce que je peux vous dire c'est que vous ne devez pas associer à ce genre d'action, celles menées depuis des années par des organisations sérieuses. Aujourd'hui le Bengladesh connait une tragédie dont il aura du mal à se relever. Ce pays est un des plus misérable de la planète, la pauvreté n'existe pas, c'est la misère à un niveau insoupconné qui règne. Je vous invite donc si vous le souhaitez et si vous le pouvez de répondre aux demandes de dons des grandes ONG. Chaque être humain a un devoir de solidarité envers son semblable. 

    L'actualité ce sont les grèves qui secouent notre pays. Chacun prêche pour sa paroisse et cela est humain. Cependant si chacun a des motivations pour se plaindre de son sort, il est ahurissant d'entendre certains grévistes sur leurs conditions "pénibles" de travail! On croît rêver! Savez vous que les conducteurs de TGV et d'autres trains, percoivent une prime dite de "charbon"!!! A leur salaire net s'ajoute une multitude de primes qui n'ont aujourd'hui, aucun sens. N'évoquons pas les personnels GDF et EDF!!! Maintenant faut il mettre les régimes spéciaux de retraite dans le même sac? Les pêcheurs par exemple, représentent bien cette pénibilité du travail. Que dire des sapeurs- pompiers professionnels qui ne sont même pas considérés comme une profession à risque!

    Il faut souhaiter que chacun puisse vivre dignement, sans oublier que chez nous des millions de citoyens vivent en dessous du seuil de pauvreté (-800euros/mois).Alors certains de ces messieurs, permanents syndicaux grassement rémunérés  par leur entreprise et leur syndicat,feraient mieux de se taire. On ne parle plus des caisses noires du Patronat? Demandons aux syndicats dits représentatifs, combien ils ont recu d'argent "noir" depuis 50 ans? N'oublions pas que le Patronat a toujours financé les syndicats et ainsi gérer le volume et l'impact des mouvements sociaux.

    Que chacun défende sa qualité de vie est bien normal, cela n'empêche pas de regarder autour de soi et de lever les yeux sur toute une partie de l'Humanité qui crève en silence.

    Nous,qui nous engageons dans "l' HUMAIN" et non pas l'Humanitaire, ne cessons de "mendier" des financements pour nos projets de développement modestes. Car nos actions ne bénéficient pas de la promotion médiatique,ni de campagnes de dons sur la voie publique. Nous aidons des cas précis, collectifs ou individuels. Ils ne méritent pas le cirque médiatique. Lorsque nous nous déplacons en Afrique, c'est à nos frais; Nous logeons chez nos amis et non pas dans les grands hotels; nous nous déplaçons avec les véhicules des uns et des autres ou les transports en commun disponibles dans le pays: pas de 4X4 de luxe à 20.000 euros pièce! Pourtant depuis des années AFRICA PAX et aujourd'hui FRATRI MUNDI, apportent à nos frères un soutien de chaque instant. Il ne suffit pas de "nourrir" mais de découvrir, de révéler,et de leur permettre d'exploiter les compétences de chacun, là ou il vit.

     L'Afrique a les ressources humaines, les compétences nécessaires à son développement. Nous avons  vu au cours des années, se construirent des dynamiques locales qui agissent encore et prennent de l'importance dans leur espace géographique. Je vous invite à découvrir dans la rubrique "OING AFRICA PAX" le bilan des activités d'AFRICA CAMEROUN.

    C'est cette approche humaniste que nous privilégions. Tendre la main à un frère humain ne signifie pas l'utiliser pour notre propre promotion .C'est vrais que nous manquons de moyens et que nous passons notre temps a solliciter des amis connus ou inconnus, Il n'es reste pas moins que depuis 1984, Jacques VILLARD a accompli des missions importantes dans la discrétion et l'efficacité grace à sa profonde dimension humaine et l'Amitié agissante d'amis de par le monde. C'est un honneur pour moi de l'avoir rejoint.

    Voila tout ce que cette dernière semaine m'inspire. Comme à chaque fois j'attends vos réactions sur ma boite. Que vous soyez d'accord ou pas avec cet éditorial.(Surtout si vous ne partagez pas mes opinions!)

    Amitié à Tous!

    http://fratrimundi.org






    Aide d'urgence pour les familles du Bangladesh

    21/11/2007 - L'état d'urgence règne toujours dans les régions dévastées par le cyclone "Sidr". De l'eau potable, des produits alimentaires et des abris font cruellement défaut à la population. SOS Villages d'Enfants va fournir du matériel de construction aux familles sans-abris.



     

    EDITO du Mardi 13 Novembre 2007

    Bonjour mes Amis!

     Je suis "over booké"!!! Il parait que c'est ainsi qu'il faut dire aujourd'hui! Enfin, plus simplement mon engagement dans Africa Pax et Fratri Mundi m'absorbe beaucoup. Le développement est tel qu'il faut être sur tous les fronts. Mais je vous avoue que se consacrer aux autres est une satisfaction de chaque instant.

    J'ai, avec les flashs, essayer de coller à l'actualité qui depuis des semaines ne nous laisse pas de répit! Je suis certain que l'histoire de "l'Arche de Zoé" ne vous a pas laissé indifférent. Eh bien: moi non plus! Et je vais vous dire ce que j'en pense :         Des membres de l'association L'Arche de Zoé et du Collectif des familles pour les orphelins du Darfour à l'aéroport de Vatry, le 25 octobre 2007. | AFP/FRANÇOIS NASCIMBENI

    AFP/FRANÇOIS NASCIMBENI

    "Des membres de l'association L'Arche de Zoé et du Collectif des familles pour les orphelins du Darfour à l'aéroport de Vatry, le 25 octobre 2007."

     

     

     

    Nous sommes en présence d'une affaire pas trés claire. De multiples questions se posent sur les responsabilités des uns et des autres: Les dirigeants de l'ONG, le gouvernement,les partenaires tchadiens... Nos deux ONG, Africa et FM ont condamné sans réserve les agissements de l'équipe de l'Arche de Zoé. En effet il est inconcevable de prétendre agir pour le bien de l'Etre Humain, en créant autour de lui des conditions justement "dangereuses". La faute est réelle: Cette ONG n'est nullement habilitée à proposer des adoptions. De plus  l'argent des familles pressenties, versées a l'association, laisse à nos amis africains un profond ressentiment. Cela donne en effet l'impression que l"achat" d'enfants n'a pas disparu et les séquelles de l'Esclavage reviennent dans les Mémoires des Peuples.

    L'Esclavage existe aujourd'hui en Afrique. Les européens n'y sont absolument pas mélés !!! Mauritanie et Mali combattent ce fléau quotidiennement.

    Je rassure mes frères africains: Ce n'est pas cette intention qui motivait l'action de l'ong incriminée!!! C'est surtout une vision "extémiste" de l'action humanitaire qui est responsable de cet incident. Quelque part cela peut se comprendre: En effet, beaucoup d'ONG se perdent en "palabres" et semblent, aux yeux de quelque uns, ne pas agir efficacement. (il est vrais que vos dons sur la voie publique prennent parfois des directions surprenantes!)

     Nous devons être respectueux de la Souveraineté des Etats! c'est clair! Mais notre ministre des Affaires Etrangères actuel, ne fut il pas un chantre du "Droit d'Ingérence"? Si les responsables de l'Arche de Zoé se prévalaient de ce droit, quelle serait la réaction de Mr le ministre KOUCHNER? Dans ce cas précis, il semble que les enfants ne venaient pas du DARFOUR mais bien du Tchad. Et alors? Etaient ils pour autant en totale sécurité?   Ce droit d'Ingérence est légitime; Se posait il dans ce cas précis ?

    Pourrait on également demander au ministère des armées: comment l'Arche de Zoé (Childrens Rescue") a pu bénéficier de la logistique de l'Armée de l'Air, au Tchad?

    Quant aux grands cris du gouvernement Tchadien,il convient de lui rappeler que si des actions de ce genre sont menées sur son territoire, c'est que sa propre action envers ses enfants laisse à désirer. Il n'y a pas si longtemps le président actuel  qui combattait le pouvoir d'alors, comptait dans ses forces militaires: des enfants de moins de quinze ans.

    Pour nous, l'action humanitaire doit s'articuler autour de la mise en  relation des compétences et des talents des africains eux-mêmes! Ils sont adultes! Trés capables de s'organiser et de trouver les ressources nécessaires pour entrer dans le nouveau millénaire. Notre seul rôle est de leur permettre de maîtriser les outils de la communication moderne. Nos commissions sur la "Fracture Numérique"agissent en ce sens dans chacune de nos fédérations. C'est aussi de les soutenir dans leurs efforts colossaux de croissance économique! Il faut arrêter de toujours évoquer l'Afrique dans ces "plaies"! Qui parle de l'incroyable révolution économique qui est entrain de se dérouler sur le continent? Qui connait la BOAD, et les autres organisations et forums d'affaires? Ouvrons les yeux ! L'Afrique connait une croissance de plus de 5 point/an. reste à mieux répartir les richesses!!! Dans ce domaine, avons nous des leçons à leur donner?

    Reste à demander fermement que les responsabilités de chacun soient clairement définies. Que la présomption d'innocence et les droits à une Défense sans entrave soient à la disposition des membres de l'ong incriminée.Le Gouvernement Tchadien serait bien inspiré d'augmenter ses efforts en matiére d'éducation et de santé envers ses propres citoyens. Il n'en reste pas moins que les ONG ne sont pas exemptées d'obéir aux  lois  nationales et internationales.

    Le débat reste ouvert sur le Droit à l'Ingérence: n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez.

    Amitié à tous!

    Ingérence humanitaire

     

    Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

    En politique internationale, l'idée d'ingérence humanitaire est apparue durant la Guerre du Biafra (1967-1970). Le conflit a entraîné une épouvantable famine, largement couverte par les médias occidentaux mais totalement ignorée par les chefs d'États et de gouvernement au nom de la neutralité et de la non-ingérence. Cette situation a entraîné la création d'ONG comme Médecins sans frontières qui défendent l'idée que certaines situations sanitaires exceptionnelles peuvent justifier à titre extraordinaire la remise en cause de la souveraineté des États. Le concept a été théorisé à la fin des années 1980, notamment par le professeur de droit Mario Bettati et l'homme politique Bernard Kouchner.

    Sommaire

    [masquer]

    Précurseurs [modifier]

    Dans son ouvrage De iure belli ac pacis (1625) Hugo Grotius avait déjà abordé la possibilité d'intervenir dans le cas où un tyran commettrait des actes abominables.

    L'idée d'aller dans un pays étranger pour y « aider » la population est ancienne : au XIXe siècle siècle, on parlait alors « d'intervention d'humanité ». Les Européens appelaient ainsi leurs actions pour aller, officiellement, sauver les chrétiens vivant en Turquie, mais officieusement, pour déstabiliser le Sultan de Turquie, Abdülhamid II. Au nom de cette « intervention d'humanité », des « atrocités » furent invoquées.[1]

    Définitions [modifier]

    Les défenseurs de l'ingérence humanitaire la justifient principalement au nom d'une morale de l'urgence : « on ne laisse pas les gens mourir ». Elle puise son fondement dans la déclaration universelle des droits de l'homme de 1948. Pour eux, une ingérence n'est donc légitime que lorsqu'elle est motivée par une violation massive des droits de l'homme et qu'elle est encadrée par une instance supranationale, typiquement le conseil de sécurité des Nations unies.

    Bien que, depuis décembre 1988, la notion d'ingérence humanitaire soit reconnue par le droit international, certains pensent qu'elle devrait rester dans la sphère des valeurs strictement morales. Cette notion est en effet totalement contraire aux fondements du droit international qui dispose qu'un État n'est lié par une règle de droit que s'il l'a acceptée en ratifiant un traité ou en adhérant à une règle préexistante.

    Dans la pratique, les actions d'ingérence humanitaire sont toujours réalisées par des contingents nationaux, ce qui peut impliquer deux situations relativement différentes :

    Le droit d'ingérence, terme créé par le philosophe Jean-François Revel en 1979, est la reconnaissance du droit qu'ont une ou plusieurs nations de violer la souveraineté nationale d'un autre État, dans le cadre d'un mandat accordé par l'autorité supranationale. Dans la pratique, au nom de l'urgence humanitaire, il n'est pas rare que le mandat soit fourni rétroactivement ; ainsi l'intervention de la France en Côte d'Ivoire s'est faite initialement sans mandat de l'ONU (cet exemple est critiquable car la France est intervenue dans le cadre des accords de défense qui la lient à la Côte d'Ivoire).

    Le devoir d'ingérence est l'obligation qui est faite à tout État de fournir assistance, à la demande de l'autorité supranationale. Il est évident que c'est cette notion qui est la plus proche du concept originel d'ingérence humanitaire. Elle est également largement rejetée par les États membres de l'ONU qui y voient une remise en cause inacceptable de leurs prérogatives.

    Les limites [modifier]

    En dépit des idées généreuses du concept, qui place au premier rang des valeurs comme la démocratie ou le respect des droits de la personne humaine, il a dès l'origine suscité le questionnement, voire la critique.

    Dans les faits, une mission d'ingérence est parfois contraire aux objectifs fondamentaux de l'ONU (le maintien de la paix), en tout cas toujours en contradiction avec l'article 2.7 de la Charte des Nations unies : « Aucune disposition de la présente charte n'autorise les Nations unies à intervenir dans les affaires qui relèvent essentiellement de la compétence nationale d'un État ».

    Pour de nombreux juristes, la création de ce concept n'a pas lieu d'être. En effet, la Charte des Nations unies contient déjà de nombreuses dispositions allant dans ce sens, en particulier, dans les Chapitres VI et VII. Il ne s'agirait donc pas de la création d'un nouveau droit, mais simplement de la mise en applications de droits déjà existants.

    Plus fondamental que ce problème de droit, l'ingérence humanitaire souffre d'un certain nombre de contradictions qui sont principalement dues à la confusion volontairement entretenue entre droit et devoir d'ingérence. Il est en effet difficile dans ces conditions de séparer les mobiles humanitaires, des mobiles politiques et de s'assurer du total désintéressement des puissances intervenantes. Il y a toujours un risque que l'humanitaire ne serve que de prétexte à une volonté impérialiste.

    Bien qu'elle se veuille universelle, la déclaration des droits de l'homme est fortement influencée par les travaux des philosophes occidentaux du siècle des lumières et plus généralement par la morale judéo-chrétienne. L'ingérence a donc toujours été une action dirigée depuis le nord vers les pays du sud. Il est ainsi peu vraisemblable que des contingents Ruandais seront un jour chargé de mission de maintien de la paix en Irlande du Nord, ou que des Libanais interviendront au Pays basque.

    En réalité les États puissants ont peu de risque d'être la cible d'une action d'ingérence. Par exemple les populations de Tchétchénie sont sans doute autant en danger aujourd'hui que l'ont été les Kosovars il y quelques années, mais la Russie étant infiniment plus puissante sur la scène internationale que la Serbie, il est peu probable qu'une action internationale se mette en place.

    Il est donc logique qu'une remise en cause aussi dissymétrique de la souveraineté des États se heurte à des réticences très fortes. Ainsi le sommet du G-77, qui réunit les états les plus pauvres, à condamné en 1990 le « prétendu droit d'intervention humanitaire » mis en avant par les grandes puissances.

    En occident également l'ingérence humanitaire a des opposants. Beaucoup trouvent qu'elle ressemble un peu trop au colonialisme du XIXe siècle, propageant les valeurs de la démocratie libérale et considérant les autres cultures comme quantité négligeable. Il lui est également reproché son caractère événementiel : elle a tendance à s'exprimer dans le chaud de l'action, pour donner bonne conscience aux téléspectateurs occidentaux, et à négliger les conflits oubliés par les médias ou les détresses chroniques.

    Comme le prouve la crise ouverte autour de l'intervention américaine en Irak, le délicat équilibre entre la répression des bourreaux et le respect de l'égalité souveraine des nations reste donc à trouver.

     

    ____________________________________________________________________________

     

     

     

    Edito du Mercredi 24 Octobre 2007

    Bonjour tout le monde! Et du monde il en passe sur ce blog! C'est un grand plaisir de savoir que mes blas blas et mes documentaires vous plaisent. Aprés le Maroc,voici le Sénégal! Mon but est de vous sensibiliser à l'Afrique et de vous proposer un aperçu le plus diversifié possible de chaque contrée. Vous avez tout loisirs de partir ensuite sur les sites dont sont issus mes articles.

    Nous avons oublié que ce continent fascinant est le berceau de l'Humanité: le Premier Homme y vit le jour voici des millions d'années. En fait nous revenons à nos racines les plus intimes. C'est aussi un continent paradoxal et d'une richesse culturelle invraisemblable de par le nombre important de peuples qui l'ont façonné. Un Amour ne s'explique pas, il se vit  à chaque instant, vous comprendrez donc que je ne puisse poursuivre la relation de cet Amour, au rique de vous lasser! Allez sur les différentes rubriques de cet espace de Liberté.

    Pour notre tour d'horizon de l'Actualité: un cataclysme a secoué le pays: Notre Président divorce! cela n'a surpris que les benêts!!! tant il était évident que Cécilia n'est revenue au foyer sarkozien pour jouer le rôle d'une épouse "people" tout au long de la campagne des présidentielles. Cocu rabattu lorsqu'il était ministre de l'Intérieur, notre Nicolas a surement négocié aprement avec sa moitié afin qu'elle accepte de jouer la comédie du couple "Kennedy"! L'intronisation du président avait des relents de monarchie et tout à chacun de s'extasier sur cette famille quasiment "royale". C'est ainsi, les Francais, républicains bourgeais de fraîche date, conservent en eux la nostalgie du roi et de la famille royale. (j'avoue que je finis par les comprendre!)-Car au moins une famille Souveraine a le mérite d'être née pour ce rôle de pérennité et de représentation du pays, qu'elle incarne. La comédie Sarkozienne est pathétique!  Mais ne vous faites aucun souci! notre petit consul (aprés le roi...)saura rebondir et nous présenter son visage de raminagrobis dodelinant du chef. Je lui reconnais un certain talent. Il sera beaucoups plus à l'aise aujourd'hui, car c'est bien connu: vaut mieux vivre seul que mal accompagné!!!

    Il y'a des évènements beaucoups plus important, hélas! En Birmanie la junte militaire avec l'aide des communistes chinois, poursuit la répression sanglante contre son peuple. L'occident et le reste du monde se tait lâchement et cela me fait souvenir de l'attitude identique dans les années 70 quand les boat-people envahissaient la mer de chine pour fuir les massacres des "libérateurs" rouges. Comme aujourd'hui MOSCOU et PEKIN sont main dans la main pour empêcher toute sanction contre le régime birman et nos dirigeants sont à plat ventre devant la croissance économique de la Chine communiste. Que vaut la vie d'un jeune bonze birman contre les milliards de dollards que représente le marché chinois? Je suis attéré de lire et d'entendre les arguments en faveur de JO de PEKIN!!! Je pose une simple question: Aurais t'on accèpté que les JO de 1976 soient organisés à SANTIAGO DU CHILI ?

    Les hommes de pouvoir sont ainsi fait! :sans conscience.

    C'est pourquoi il nous appartient d'agir à notre niveau et de nous rassembler pour présenter au monde, une autre voix, une autre attitude, conforme à ce que nous sommes tous: des "Frêres du Monde".

    Pardonnez ce plaidoyer qui assombrit l'esprit de ce blog, mais il faut savoir parfois, dire les sentiments qui nous animent devant tel ou tel fait.

    Je vous souhaite une bonne semaine!

    La Langue de Barbarie- Saint Louis Du Sénégal-

    ____________________________________________________________________________

     

    Edito du Dimanche 14 octobre 2007

    Bonjour les amis!

    Eh oui suis tres en retard sur mon blog! Faut dire que je ne chôme pas avec notre ONG qui poursuit son implantation en MIDI-PYRENEES.

    J'espére que vous avez apprécié ce voyage au Maroc, et mieux fait connaissance avec le peuple Berbère. Pour ce mois ci je vous prépare une virée au SENEGAL! Alors soyez patient et vous pourrez contempler la Pointe des Almadis!

    Sur l'actualité pas grand chose de nouveau! Super Sarko prend des initiatives internationales et ses ministres se prennent les pieds dans le tapis! A vouloir faire cohabiter la carpe et le lapin, faut pas s'étonner d'entendre des couacs...Derniers échos: Les Birmans se font massacrer et l'ONU "déplore"!!!

    Au fait: Le Tibet est toujours sous la botte chinoise et devient de plus en plus un "Far West" pour les nouveaux riches du régime communiste.

    Le Darfour continue à mourir... les forces de sécurité prévues ne sont pas déployées!

    Aux USA les gamins poursuivent leur jeu favoris: déscendre les camarades au lycée ou à l'université.

    Et en France !!! Cécilia répudie son Président de mari... Bruits de couloirs?

    Les futurs retraités privilégiés se préparent pour le jeudi 18 ! Pensez être mis au même rang que le pauvre salarié de base! pas question! les privilèges ne sont pas tous abolis et les termes d'EGALITE et de SOLIDARITE ont deserté depuis longtemps les sphéres syndicales de notre pays. Alors jeudi on va au boulot "pédibus gambus!" Il vaut mieux se concentrer sur ces beaux jours d'automne que nous traversons et se dire que l'hiver qui va pointer son nez nous apportera les joies de Noel. Tant d'hommes n'ont même pas cette opportunité d'oublier leurs miséres.

    Je reprends le fil! Je découvre sur ma boite mail, des courriels intéressants sur le dossier du mois Sept/Oct sur le Maroc et les Berbères. Beaucoups d'entre vous ne connaissait pas l'existence de ce peuple millénaire. Ce n'est pas surprenant car en France, nous avons la fâcheuse tendance à évoquer uniquement le "politiquement correct". Pour la majorité des gens, le Maghreb est composé "d'arabes"!!!. Je suis heureux de vous avoir permis d'approfondir cette approche. Le ton militant des associations de Défense des Peuples Berberes reste compréhensible et certains d'entre vous n'ont pas compris cet "antiarabisme" du site Amazigh World. Ils expriment durement leurs convictions envers un autre peuple qu'il considère oppresseur.

    Je ne cautionne pas les termes employés parfois, car il n'est pas question ici de "militer" dans un sens comme dans un autre. Ma modeste contribution est celle de faire découvrir et d'enrichir le débat sur la situation des Berbères dans le Maghreb. L'influence des deux cultures: berbéro-arabo-musulmane ont construite; Comme par le passé: les Phéniciens,les Romains, les Byzantins, et les Peuples de la Méditerranée, les visages successifs de ces pays. Leur beauté et la richesse de leurs Cultures respectives ont permis l'expression de ce qui a de meilleur en l'Homme: l'Art.

    Je remercie les visiteurs qui se sont passionnés pour certains et qui ont découvert pour d'autres, Les Berbères.

    Je laisse pour une semaine encore l'accès à ce dossier.

    Bonne semaine à Tous

    Marc

    Vient de paraître: Le monde arabe existe-t-il?:
    Pourquoi éclipse-t-on la civilisation berbère au profit des arabes? L’histoire des peuples berbères, Kabyles, Libyens, Maures, Numides, Gétules, Massyles, Chleuhs, Touareg... a débuté bien avant l’annexion romaine. Le règne de Massinissa et de Massyle n’a rien à envier aux dynasties islamisées maures almoravide et almohade. Du temps du christianisme, avant la colonisation arabo-musulmane, l’Afrique du Nord était prospère, voilà ce que Lucien Oulahbib nous apprend lorsqu’il évoque les papes Victor Ier, Gelasius Ier, Apulée, ou Fronton maître de Marc-Aurèle, Cyprien, Tertullien, Augustin et tant d’autres. L’auteur nous éclaire sur le vrai passé de l’Afrique du Nord ...(...). Docteur en sociologie, essayiste et romancier, Lucien Oulahbib est chargé de cours en sciences politiques à Paris X et à Lyon III.
       [Lucien Oulahbib]

     

     

     

     

     

     

    TOGO !!!
    NON  A LA DESTRUCTION ANNONCÉE DU MONT AGOU...
    ----------------------------------------------------------------------
    DECOUVREZ LE MAROC!!!

     . Maroc : Maroc Marrakech - La Koutoubia

     

     

     

    EDITO du mercredi 3 octobre07

    C'est le jour de mon bla bla hebdomadaire! Quoi de neuf depuis

    une semaine?

    En Birmanie: tout va bien!!! Les occidentaux ont versé leur larmes de crocodile sur la répression de la junte militaire! Les bonzes sont en prison ou morts: la question ne se pose plus! et nos gouvernants dorment paisiblement.

    Faut dire qu'en France, le grand sujet ce sont les retraites "spéciales" et le "Grenelle" de l'Environnement! Grands sujets déterminant! Comme le disait Georges CLEMENCEAU: " Lorsque j'ai un problème, je crée une commission". Rassurez vous braves gens SUPER SARKO veille ! A coups de médias et de gesticulations, il nous convainc de sa gouvernance! En face, c'est pas mieux! l'opposition ne s'oppose plus et les rares dinosaures PS et Cie sont charmés par les chants sarkoziens. Habile le président!, fin tacticien!: Bonaparte à la veille du Consulat qui tord le cou à la révolution. C'est vrais! il y'a du Premier Consul, chez ce président. Cela suffira t'il?

    Il ya longtemps que je n'attends plus rien du monde politique et pourtant difficile d'ignorer La Politique. C'est pourquoi je ne partage pas cette envie de désertion des urnes.Cela dit, je me régale à observer la vie de ce petit monde. Et je suis d'autant plus libre que mon engagement dépasse aujourd'hui les petits interêts du "microcosme". Ce mot est de Raymond BARRE et il résume merveilleusement bien le "biotope politique francais".

    Tant que nous nous regarderons le nombril, il existe peu de chance de réinventer notre société.Avez vous remarqué comment la médiatisation des événements, guide la politique du gouvernement: Un molosse défigure ou pire encore, une malheureuse gamine: Réaction :une Loi sur les chiens dangereux ou considérés comme tels! est proposée. Un véhicule fou renverse une famille sur la route: on double le nombre des radars!; Et le comble c'est la délocalisation des bureaux du ministère du logement dans des préfabriqués à Lyon !!! Le summum de la bêtise et de la démagogie: plusieurs millions d'euros jetés par la fenêtre!!! On cauchemarde!

    Allez! j'arrête mon coups de gueule! Mais reconnaissez que souvent l'envie nous vient de secouer le cocotier.

    Bonne nouvelle cependant: il pleut et les champignons vont sant doute pousser du chapeau! Du moins je l'espère.

     Pour être sérieux: AFRICA PAX est en plein renouveau et c'est génial de savoir que nous allons décupler nos moyens pour tous ceux qui compte sur nous. Au fait, mon annonce pour l'équipement informatique pour l'ONG camerounaise,n'a pas mobilisé les foules! A croire que les chefs d'entreprise désertent mon blog!!!  Je pense avoir trouvé une solution mais qui reste à finaliser.

    Alors bon voyage au maroc!!! Découvez le Peuple berbère, l'art , la gastronomie... Depaysez vous ! mon Blog est fait pour cela!

    Fraternellement à vous tous!

    Marco

     

    Edito du mercredi 26 septembre 07

    Bonjours mes amis visiteurs, c'est le jour de mon retour sur cette page qui vous accueille toujours plus nombreux! Je vous remercie de votre fidèlité. Depuis juin,vous êtes prés de 2000 a m'avoir fait le plaisir de me lire.

    Je ne cherche pas le nombre mais la qualité de nos échanges. Mon engagement etait d'ouvrir un espace de liberté pour tous, à la naissance de ce blog, et je suis heureux d'y être parvenu.

    Vous avez compris que l'Afrique est une cause qui me tient au coeur et je suis agréablement surpris du nombre de visiteurs qui partagent cet intérêt. Bien sur nos actions au sein d'Africa Pax sont une goutte d'eau dans cet océan de détresse, mais il de l'Honneur de Jacques VILLARD d'avoir depuis 23 ans, initié et réalisé des opérations humanitaires concrétes pour faire reculer les injustices dont souffrent nos frères d'Afrique.

    Si vous souhaitez nous apporter un concours de quelque nature que ce soit, contactez moi.

    Dans l'actualité de la semaine, j'ai retenu les manifestations des Birmans à Rangoon!!! Quelle leçon nous donne ce peuple oublié depuis 40 ans!Les Puissants ne manquent pas d'air : La Birmanie est sous la botte chinoise par pantins militaires interposés et on semble découvrir que le "puissant voisin chinois" s'ingère dans la vie birmane!!! Comme au TIBET, la Chine communiste conduit sa politique criminelle. Au nom du profit, les puissances occidentales se taisent! LACHETE !!!

    Pour mieux inonder nos marchés, voici que les industriels chinois achètent un aéroport en Allemagne! Nous sommes vraiment aveugles! Quand cesseront nous de soutenir par action et par omission ce régime sanguinaire?

    Pour évoquer autre chose, je suis heureux de vous présenter depuis quelques jours: le Maroc et le peuple Berbère. A ce sujet, vous devez savoir que le lien du site: Amazigh World vous fera connaitre un peuple méconnu par le grand public. Toutefois les positions contre "l'arabisme"peuvent choquer quand on ne connait pas l'Histoire des Berbéres.Donc allez sur le site et vous comprendrez pourquoi dans le Maghreb, les Arabes ne sont pas les seuls à vivre dans ces pays.

    Je tiens cependant à dire que les deux communautés ont au Maroc, réussi au fil des siècles une union dont nous pouvons admirer les réalisations de par le pays.

    Je vous laisse donc visiter!!! Si l'envie vous prends de partir, vous trouverez, plus haut, le lien de Haddou BAALILI, guide national à Ouarzazate.

    Le Maroc est un pays où bien des problémes se posent, mais ce peuple à le sourire au coeur! Il ne fait pas de doute qu'il est en passe de devenir une puissance économique sur le continent. Signalons que les pétro-dollars saoudiens et émirati, ne sont pas pour rien dans les investissements ordonnés par Sa Majesté  MohamedVI.Reste que ces richesses devront obligatoirement être percues par les plus pauvres, sinon l'islamisme déja présent, se développera d'avantage. Déja tres présent dans les bidonvilles des grandes villes, il pallie aux carences de l'Etat: assistance médicale, soupes populaires, ateliers,l'ensemble coiffé par une idéologie qui fait froid dans le dos.

    Des actions comme les mène, notre ONG Africa Pax, dans ces pays, doivent participer à contrer cette influence, en garantissant le dialogue et la Liberté. Nos équipes sont sur le terrain, dans les rues,comme à Yaoundé où se créent des associations de jeunesse dans les quartiers difficiles. Je vous en parlerais dans quelques semaines. 

     

    En attendant nous voila replongés dans l'Automne et il  faut bien en prendre notre parti.C'est une saison que j'aime, même si elle me fait me souvenir des Etres aimés disparus à cette période. Les couleurs de la vie sont plus chatoyantes en automne!!! et les ballades en forêts pleines de promesses! Profitez bien de ces journées mordorées.

    A la semaine prochaine

    Marco

     

     

    mercredi 19 septembre 07

    Un petit tour ...

    oui mes chers amis un petit tour sur l'actualité récente!

    Un événement presque passé inapercu: la décision de l'ONU qui reconnait aux "peuples autochtones" le droit à l'autodétermination et le droit élémentaire de vivre sur leur territoire d'origine. Il va falloir que certains révisent leurs plans cadastraux: Australie, USA, France,Grande Bretagne ,Russie,Chine, Brésil  etc ... autant dire la moitié des puissances de la planète. Auront elles la bonne idée de compenser financièrement des siècles de déportation et d'exploitation de ces populations? Si notre pays fut un des premiers à reconnaitre des droits évidents aux "indigènes", il convient aujourd'hui d'aller plus loin et de leurs restituer une place qui est la leur au sein de notre communauté nationale, économiquement parlant. Agir efficacement sur des entreprises qui pillent les milieux naturels, (industrie du bois précieux en Amazonie, Afrique équatoriale, Asie ...recherches minières, telles que la Chine les pratique au Congo et ailleurs !!!). Je pense aux populations Pygmées également, et vous invite à lire la rubrique Afrique mon Amour" de ce blog, à ce sujet.

     
     

     
    Pygmées Akas

    "République centrafricaine" (65 x 89)cm Dans la jungle les conditions de vie sont rudes, c'est pourquoi c'est le rôle de l'homme de s'occuper des jeunes enfants.
     

     

    http://membres.lycos.fr/nathbuz/twodescphotos0.html

    de tres belles peintures à voir absolument!!!

    Autre nouvelle: l'Europe manque de blé et de lait !!! C'est une grosse colère qui m'envahit quand je me souviens de ces années où Bruxelles imposa à coups de primes et de sanctions financières: les quotas !!!, les jachères!!!  à un monde paysan totalement désorienté par des années de productivisme à outrance! Nous étions auto-suffisant. aujourd'hui le marché mondial et ses autocrates ont tout fait pour rendre l'Europe tributaire du reste du monde sur le plan alimentaire. On nous a dit qu'il fallait réèquilibrer les disparités entre Nord et Sud: oui d'accord!!! Mais que se passe t'il ? Comme nos excédents n'ont en rien servi à nourrir le monde des affamés, nos achats de céréales et de produits laitiers n'enrichiront pas plus les petits producteurs d'Afrique, d'Asie ou d'ailleurs. On a volontairement appliqué cette politique pour mettre nos pays  à la merci des multinationales de l'agroalimentaire et d'autres secteurs de l'économie mondiale. Comme le sont depuis plus de 30 ans les économies nationales des pays en voie de développement. 

    Il est temps de réflèchir et de donner à notre manière de consommer, une autre direction. le Commerce équitable, le micro-crédit... des solutions existent. Encore qu' il faille se méfier de ces grandes firmes de la distribution qui se font mousser en affichant des rayons "commerces équitables"; Ne croyez pas à leur altruisme!!! ils ont flairé un nouveau créneau juteux.

    Voila c'était mon petit coups de gueule!

    Ici en France tout va bien! Notre président change en 15 jours le visage social du pays qui date de 60 ans !!! super sarko! "stay and see".

    Allez je ne vous ennuie pas davantage pour cette semaine. Merci à mes visiteurs, presque 2000 en 3 mois 1/2. Poursuivez votre ballade dans les rubriques et n'hésitez pas à laisser vos réactions.

    Marco

     

    ____________________________________________________

     

    Edito:12/09/07:

    Des journées ensoleillées !!!

    Le petit émoticone exprime ma surprise de voir exploser le nombre quotidien des visiteurs sur mon espace de Liberté!

    Je vous remercie de votre fidèlité et des messages recus sur ma boite mail.

    C'est du soleil qui rentre chaque jour dans le blog!

    Que vous dire depuis une semaine? la reprise est bien rôdée et le quotidien est tout de même bouleversé par le travail que me donne mon engagement dans AFRICA PAX! C'est tout nouveau pour moi . J'apprécie de connaitre de nouvelles personnes et de partager avec elles des idées et des ambitions au service de nos opérations humanitaires menées sur le terrain.

    C'est pas simple mais extrêmement motivant.

    Je me rends compte du nombre important de bénèvoles qui consacrent une bonne partie de leur temps à rendre service aux autres!!! Je vous avoue que c'est réconfortant!!!!

    Je vous engage toujours à vous intéresser à ce qui se passe en Afrique, simplement pour "savoir" ce qui se passe sur ce continent si proche de nous et avec lequel nous avons un avenir commun. N'oublions pas que l'Afrique a vu naître le premier homme! C'est notre berceau. Bien sur chacun de vous n'est pas spécialement confronté aux évènements qui se déroulent là-bas! je le comprends! Et je ne vous demande pas d'en faire une de vos préoccupations majeures. Mais il est bon de s'informer et de ne pas fermer les yeux sur ce qui est si proche !

    J'ai mis en ligne de nouvelles rubriques: le coin lecture, avec un livre d'un auteur éthiopien réfugié aux USA dont je vous recommande la lecture.

    Un ami d'AFRICA dirige au Gabon, une Agence de Presse, que vous pouvez consulter ici  pour toute l'actualité d'Afrique et du Monde: INFO PLUS GABON. Un site bien fait et syntéthique pour s'imformer d'un clic!

    Amusez vous dans la rubrique Gastronomie: des tomates farcies INTERACTIVES !!!

    Je vous souhaite une bonne semaine à tous! N'hésitez pas à laisser des messages.Merci pour votre amitié! Cet Espace de Liberté est pour vous.

    Marco

     

     

     

    Edito du Mercredi 05 septembre 2007

     

    Une fin d'Eté...

    Le jour tant redouté de la fin des vacances est arrivé et les embouteillages sont là pour nous rappeler qu'il est temps de se remettre au travail! regardez notre président! il est partout: des enterrements aux salles de classes,des caisses des supermarchés au perron de la Maison Blanche!!! C'est un "hyper actif" Et il souhaite nous mettre au diapason.

    Alors vous savez ce qui nous reste à faire! Etre partout, virevoltant comme la mouche du côche et s'imaginer résoudre les difficultés par la force du souffle déplacé! Suis caustique, pardonnez moi! 

    En fait j'ai le sentiment que nos dirigeants poursuivent le même chemin mais au pas de course au lieu du train de sénateur des précédents. Allons! ne soyons pas pessimistes et laissons à nos princes le temps nécessaire à la réalisation de leurs promesses... 

    Vous connaissez mon attachement à l'Afrique et c'est sur ce sujet sensible que nous jaugerons la capacité du président à modifier notre  morale politique tant sur le plan intérieur que dans notre politique étrangère; Les premiers contacts avec les chefs d'état africains ne sont pas, à ce titre, encourageant. En revanche l'idée d'une union de la méditerranée est intéressante et si la presse la présente comme novatrice, c'est qu'elle oublie ce concept de "l'Eurafrique" que nous avons tant défendu comme Algérianistes. Dans les années 70/80 nous avons été nombreux à exposer cette idée d'un espace commun d'intérêts sociaux-économiques de l'europe du sud à l'afrique avec comme pôle la "mare nostrum". Cela ne pouvant se faire que dans un esprit de réconciliation et de foi en l'Avenir!

    Il est indéniable qu'il existe de la part du nouveau président, une envie de faire évoluer les principes de notre action en politique étrangère.Attendons et nous jugerons sur piéces.Si on s'en réfère à son discours devant les ambassadeurs (disponible sur ce blog) notre présence en afrique doit changer d'orientations. Espérons le.

    Pardonnez moi ce moment de "politique" mais il faut savoir de temps en temps s'y interesser .

    Je remercie les personnes qui sont nombreuses à me demander des infos sur Africa, je leur rapelle que depuis ce blog, tous les liens pour visiter les sites web de l'ong sont disponibles dans le haut de la page d'accueil. Merci pour les propositions de partenariat, faites les moi toujours parvenir sur la boite mail ou sur les messageries de l'organisation.et je les transmettrais à la commission compétente d'Africa Pax.

    Si vous habitez Toulouse et la région Midi-Pyrénées et que nos actions humanitaires vous intéresse: contactez moi:

    marcrot260878@yahoo.fr

    Nous sommes entrain de créer la fédération Midi-Pyrénées. et toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Chacun à la place qu'il occupe peut être utile, il n'existe pas d'autre impératif, que de posséder au coeur une envie de partage et de fraternité.

    Vous avez apprécié, je le souhaite, la nouvelle rubrique "coin lecture" au fait!!! j'ai acheté le livre que j'évoque et je vous ferez part de ma "critique" mais j'ai beaucoups aimé les articles parus sur cet auteur  Dinaw Mengestu. Ce sera pour moi le bouquin de la Rentrée.

    Pour le reste, quoi vous dire d'autre: mon petit appart est devenu confortable et je l'apprécie aujourd'hui; Reste la déco qui n'est toujours pas définie! Suis tres orienté vers les couleurs chaudes et il est difficile d'envisager de me passer de jaune, d'ocre et de rouge!!!! Alors pour le moment je reste avec mes ambiances "Sud". Si vous avez une idée n'hésitez pas à m'en faire part.

    J'attends avec impatience l'Automne! c'est une saison trés belle et elle annonce les ballades en forêt. Rien de plus sympa que de marcher sur un tapis de feuilles mordorées à la recherche des petits cèpes et autres "mycosmerveilles"

    Je vous souhaite une bonne semaine et en attendant visitez les nouvelles rubriques de mon espace liberté... Cette liberté ne vaut pour moi que si je la partage avec vous!

    __________________________________________________________

    UNE BONNE RESOLUTION!

    Bonjour à tous! le mois d'août se termine et l'été s'achève.C'est la rentrée et le moment de prendre de bonnes résolutions!

    En ce qui me concerne, le plus grand changement est ma rencontre avec jacques et mes nominations au sein de l'OING AFRICA. Je vais donc assurer la vice-présidence de la fédération France  et la présidence de la fédération régionale Midi-Pyrenees.

    Je sais déjà que ces fonctions sont avant tout un nouveau challenge à relever! Et dire qu'il y'a quelques mois, je m'étais juré de ne plus travailler dans le monde associatif où j'évolue depuis 35 ans. Mais on ne se refait pas! Et il m'est impossible de refuser cette collaboration à jacques dont l'immense stature morale m'a toujours impressionné! Il existe peu d'homme comme lui! Toute sa vie est consacrée à aider et soutenir son prochain . D'une fidèlité rigoureuse à ses engagements de jeunesse, d'une exigence morale absolue, et d'une probité exemplaire, il poursuit son action au service de la fraternité entre les hommes.

    Je vais donc retrousser mes manches et partir avec mon bâton de pélerin à la rencontre des personnes qui partagent notre amour de l'Afrique. Je m'adresse à ceux qui individuellement ou dans des associations oeuvrent ou désirent oeuvrer à des actions concrètes de solidarité pour les peuples d'Afrique. AFRICA étant présente sur l'ensemble du continent africain, en europe et en amérique du sud, le choix est vaste.

    Il sagit pour nous de faire connaitre en France et en Europe, les situations et les projets que nous gérons en afrique, et ainsi rechercher des partenariats avec le monde associatif, les autres ONG,les médias, les entreprises, le monde éducatif et social...

    C'est la raison d'être de la Fédération AFRICA FRANCE.

    Tout à chacun peut participer à nos actions, pour peu qu'il est au coeur ce sentiment de fraternité et de culture universelle qui unit les hommes de notre Terre.

    Nous agissons dans un respect intransigeant des cultures, des traditions, des idees de chacun. Seul compte le développement des relations fraternelles entre les hommes que nous réunissons pour résoudre tel ou tel cas humanitaire.

    Il est important pour nous de mettre en synergie les compétences des uns et des autres et de "nous enrichir de nos mutuelles différences", ainsi que l'écrivait Paul VALERY.

    Alors si cela vous intéresse, contactez moi et nous verrons ensemble si nous pouvons unir nos efforts pour apporter à nos frêres , l'aide et la formation qu'il réclame. Depuis 1984, notre bilan est à la hauteur de nos espérances,aujourd'hui nous atteignons un nouveau degrès de développement qui nécessite  d'accroitre nos moyens humains. Chacun à sa place peut apporter sa pierre à l'édifice.

    cliquez!!! et bienvenu sur:

    http://africapaxmidipyrenees.oldiblog.com

    pêcheur à KRIBI (Cameroun)

     

    Edito du Jeudi 23 Août 2007

    Aujourd'hui j'ai envie d'évoqué avec vous la meilleure façon d'ignorer ce temps pluvieux! J'en ai assez d'entendre râler les gens sur cette pluie estivale! A les entendre, on s'imagine que rien n'est plus dramatique que leur séjour arrosé et les journées à la plage compromises.

    Ils n'ont pas eu de chance car durant mes trois semaines de congé, j'ai pu noter que cette météo capricieuse, certe, a ensoleillé mes journées. Quelques 4 jours ou 5 de maussades et alors!!! allez un peu plus je vous le concède. Ayons une pensée solidaire avec nos compatriotes des Antilles! et relativisons notre situation.

    Le soleil est en chacun de nous, sachons l'exprimer par des paroles positives et des sourires adressés même aux inconnus! Surtout aux inconnus. Nous sommes un peuple de râleurs et à la longue cela s'avère pénible d'entendre sans cesse les jérémiades des uns et des autres! Pensons à tous ceux qui n'ont pas le bonheur d'être entouré du confort dont nous jouissons. Mon ami camerounais ignore ce que peut être un bain dans une baignoire ou une bonne douche!!! Il bénéficie d'une douche au bout de laquelle l'eau n'arrive pas ! Il va chaque matin chercher l'eau au puit pour sa toilette comme pour la cuisine!!! Alors arrêtons , ouvrons nous sur le monde et cessons de nous regarder le nombril.

    Depuis quelques jours je reçois des messages d'encouragement pour l'action entreprise avec AFRICA PAX et je veux vous en remercier! Rendez vous sur le site de l'ONG et laissez votre contact. Vous recevrez ainsi des infos régulieres sur les federations internationales. Utilisez également la messagerie de mon blog.

    Il est important d'avoir une vision élargie des évènements qui se produisent autour de nous, et ne pas se cantonner à nos petits soucis quotidiens. Que ce soit en France, en Europe, en Afrique et dans le reste du monde, il existe de nombreuses causes à soutenir, d'hommes à aider. Si chacun à son modeste niveau apporte sa pierre à la compréhension, à la solidarité, à la tolérance entre les hommes, il peut faire un été pourri, cela n'aura aucune incidence sur notre vie.

    Alors Haut  les Coeurs! Bonne Rentrée!

    Amitié à Tous

    Cest la RENTREE!!!

    Edito  du Lundi 20 Août 2007

    Bonjour mes Amis! C'est la reprise aprés trois semaines de vacances bien courtes !!! mais tres agréables.

    J'ai eu le plaisir de renouer avec mes 20 ans en rencontrant mon ami Jacques VILLARD, dans son beau village de Faugéres. Grace à ce blog, l'inimaginable s'est produit! Mon frêre en "Algérianie" a retrouvé ma trace et nous avons renoué nos liens. Toujours pareil, tel qu'il fut à 30 ans, il est resté fidéle à son engagement de jeunesse. Je retrouve dans cette organisation qu'il a fondé, toutes les valeurs humaines qui nous animaient au temps du mouvement algérianiste.

    Ce puissant sentiment de fraternité et de respect absolu de la dignité humaine, reste son droit chemin. C'est pour cela que j'ai accepté de reprendre ce combat fraternel et solidaire au service du rapprochement entre européens et africains. Jacques m'a confié la responsabilité  de la Féderation Midi-Pyrenées et la Vice Présidence d'Africa France.

    Je vais donc dans les prochains jours mettre en place un blog supplémentaire consacré à Africa-Pax- Midi-Pyrenées, dans lequel vous pourrez consulter les communiqués et les actions dans notre région. Un lien sur ce blog vous permettra d'y accèder aisément.

    Je vous demande, mes amis de soutenir notre action, par une visite régulière des blogs et des sites de l'organisation, une adhésion financiere modeste, ou tout simplement une publicité de bouche à oreilles. Un nouveau blog est necessaire, car je tiens à conserver l'aspect intimiste de l'Espace Liberté de Marco.

    Pres de 1000 visiteurs en deux mois ont parcouru mon espace et cette affluence me laisse penser que ce que je dis n'est pas nul ! lol! Alors je vais poursuivre la tenue de ce blog et vous partagerez ainsi cet instant d'Amitié, de dialogue et de tolérance.

    Je remercie tous les amis qui m'ont reçu ces semaines de vacances, et je leur donne rendez-vous pour d'autres moments de bonheur.

    Marco

    DECOUVREZ: AFRICA PAX

    Organisation Internationale Non Gouvernementale:

    http://www.africapax.org

     

    Dossier DARFOUR = Signez la Pétition Européenne !!!

        Un clic sur le drapeau!

     
     
    En français
    Pour les français et les
    francophones seulement
     
     
     
    English
    Only for english
    speaking persons
           

    Voir" SOS DARFOUR"

    rubrique "AFRIQUE MON AMOUR

    Nouvelles recettes "GASTRONOMIE": LA CUISINE AFRICAINE (Cameroun)

    Et si vous etes gourmets et gourmand

    Pour se faire plaisir,faire plaisir à ses amis.... Marco et Antoine vous invite sur leur commerce en ligne: Les Fêtes ca se prépare déjà dans le calme et la détente: un clic!:

    http://gastronomienet.zlio.com

    D'autres adresses:

    http://espacelibertedemarco.AceBoard.fr

    http://www.clickoblog.com

     

    ______________________________________________________________________________

    EDITO SPECIAL: Vendredi 27 juillet 2007

    AFRICA PAX -

    www.africapax.org 

    le site est en maintenance mais peut etre consulté dans ses premieres pages

    Une Organisation Internationale Non Gouvernementale au service de la Fraternité, la Liberté, l'Egalité et la Solidarité entre les Européens et les Africains:

     

    Une nouvelle rubrique dans l'espace Liberte de Marco

     

    J'ai décidé de consacrer une rubrique à AFRICA PAX, au sein de ce blog car à la demande de Jacques VILLARD, j'ai accepté sa proposition d'intégrer l' Organisation.

    En effet, nous allons restaurer notre fraternelle collaboration.

    Avec Jacques nous partageons les mêmes valeurs humanistes, car nous croyons à la richesse humaine de chacun. Nous pensons que des hommes de bonne volonté qui se rassemblent et ouvrent leur coeur aux autres et tendent leurs mains vers d'autres mains, sont capables de grandes choses.Toutes ces volontés rassemblées constituent une force capable de renverser les tabous, les préjugés,et d'agir pour le bien des Etres Humains qui ont le plus besoin d'aide.

    Notre Amour commun pour l'Afrique vient de loin, sans doute l'avions nous de tout temps. Ce continent est la patrie de l'Humanité et nos histoires familiales et personnelles nous ont attaché à ce continent. Notre premier combat, fut de faire reconnaitre la richesse culturelle de l'Algérie depuis ses origines berbères et de revendiquer les apports des civilisations successives: des phéniciens,aux peuples de la méditerranée qui la façonnérent: De Jugurtha, Massinissa, La Kahéna à Saint Augustin et Saint Jerôme. De Sidi Okba le conquérant arabe à la présence francaise.Notre démarche s'est inspirée de ce courant litteraire à Alger au début du 20ème siècle: l'Algérianisme.

    Un mouvement inspiré par Robert RANDAU et Jean POMIE dont l'ambition était de fonder une "Algérianité", identité commune aux peuples qui construisirent l'âme algerienne. 

    Nous nous sommes heurtés aux esprits étriqués, revanchards,blessés, qui n'ont pas compris notre désir d'ouverture vers l'Algérie Nouvelle! Aujourd'hui de nombreuses associations de Francais d'Algérie organisent des voyages vers la terre natale; Il y'a 25 ans cette idée était illusoire. Notre "activisme"culturel a dérangé ceux de nos compatriotes avides d'honneurs et de décorations, qui ont considéré que nous étions bien trop turbulents. A cette époque Jacques me confia officiellement ses fonctions de vice-président du Cercle Algérianiste, alors que je dirigeais le Mouvement de la Jeunesse Algérianiste. Mais il n'etait plus question d'accepter les nouvelles orientations du Cercle. Nous sommes partis.

    Nous sommes convaincus que nos rapports avec les peuples africains doivent se définir par des rencontres humaines, d'individu à individu,dans un respect mutuel et un amour fraternel. Cet idéal me convient tout à fait.

    Depuis 23 ans AFRICA PAX, oeuvre dans ce sens et les réalisations accomplies au plus pres des réalités africaines, prouvent que les bonnes volontés peuvent se passer des circuits officiels politiques et des médias à la botte.

    Les années que nous avons partagé m'ont apporté tant de richesses humaines. De là s'est forgé mon indépendance: Ne jamais faire la moindre confiance aux vérités imposées, à ce qu'il est convenu de nommer le "politiquement correct". J'ai toujours rué dans les brancards, et j'en ai payé le prix. Je ne le regrette pas.

    C'est donc dans cette fidèlité, que je rejoins AFRICA PAX et suis à la disposition de son président.

     

     

     

    Edito: Mercredi 25 juillet 2007http://www.clickoblog.com

    Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas!!!

    J'ai eu jacques Villard au telephone et au delà de notre émotion nous avons évoqué ce qui nous unit depuis ces décennies: l'Amour de l'Afrique!

    Je viens d'apprendre qu'il est depuis 1984 le fondateur et président d'une ONG qui se nomme "AFRICA-PAX"sur laquelle je reviendrais en détails. Cette organisation non gouvernementale intervient dans les pays africains par la mise en oeuvre de projets solidaires.

    Cet amour commun de l'Afrique nous a conduit à nous retrouver.

    Alors si il vous arrive de désespérer, surtout ne croyez pas que tout est contre vous. Les personnes qui vous aiment ,vous apprécient sont présents même si les années ont passé.

    Notre action commune,il y'a 30 ans!!!, porte encore ses fruits. Vous ne m'en voudrez pas de vous parler régulierement d'AFRICA-PAX, car connaissant son fondateur, je puis vous assurer que les sentiments et les convictions qui en sont à l'origine: sont celles d'un homme de coeur et d'honneur. Vous retrouvez l'ONG AFRICA dans la rubrique "AFRIQUE MON AMOUR" ou sur le site (qui est en recontruction pour certaines pages):

    http://www.africapax.org

    Je vous invite à découvrir les principes qui président à son action depuis 23 ans.

      Je reviens sur l'actualité pour saluer les actions menées pour la libération des infirmières bulgares en souhaitant que nous puissions rapidement normaliser nos relations avec la Lybie.Notre président saura t'il rompre avec la politique habituelle en Afrique!!! Lors de cette tournée de trois jours sur le continent? Cette Union de la Méditerranée est un vieux rêve que nous avions, et que nous appelions alors "L'Eurafrique".Tant il est vrais que notre avenir commun est sur les mers et le continent Africain.Si aujourd'hui, la Chine connait une expansion économique sans précédent, le tour de l'Afrique est proche. Au delà des problémes endémiques qu'elle connait, il est une réalité acquise: c'est le désir des africains à obtenir la maitrise de leur destin .

    Mis à part cela, je compte les jours qui me séparent du coups de la cloche, vendredi soir: Les vacances! J'ai une pensée pour mes amis qui du Maroc à la Thailande poursuivent leurs journées de farniente! Grosses bises Patounette!

    Je tâcherais de tenir à jour le blog et vous donne rendez-vous mercredi prochain!

    BONNES VACANCES A TOUS!

    Amitié aux amis connus et inconnus.

    La Corniche- Casablanca-http://www.clickoblog.com

     

    EMOTION!!! lundi 23 juillet

    Je viens de recevoir cet e-mail:

    Je n'ai connu qu'un seul garçon courageux qui aimait l'Afrique et qui
    avait une foi lumineuse.
    Il portait le prénom de Marc et je lui avais transmis mes pouvoirs lors
    de l'assemblée générale du Cercle Algérianiste à Perpignan.
    Amitiés fraternelles.
    Jacques

    Dans mon édito du Mercredi 20 juin dernier:"L'ESPERANCE"( voir plus bas), j'évoquais un ami qui a marqué ma jeunesse: Jacques VILLARD.  Compagnon de "combat" culturel au sein du CERCLE ALGERIANISTE, jacques fut mon mentor, mon ami, mon grand frêre et des années durant je reste impreigné par sa personnalité,sa foi en nos idées,son immense culture, son attachement viscéral à ce grand rêve d'une Algérie unie et fraternelle; sa profonde humanité. Une phrase qu'il écrivit dans la revue L'ALGERIANISTE, fut pour moi tout au long de ma vie, une devise:

    "Il est des chênes qu'on abat et des Aloes qui repoussent !"

    Dieu sait que les tempétes n'ont pas manqué et les coups de bafagne* ne m'ont pas épargné ces 20 dernieres années, et je suis encore debout, cher jacques, comme l'aloes! Que de fois, cette devise est venue à point dans ma tête pour me relever et poursuivre.

    *bafagne : vent marin qui soufflait fort sur Alger.

    Personnage emblématique de ce que fut la tragédie de l'Algérie française, Jacques dans le souvenir de son père René Villard, a poursuivi un devoir de Mémoire sans amertume,sans haine,avec ce souci constant de réunir les adversaires d'hier et de réconcilier les inconciliables . A son contact j'ai appris a aller au delà de l'histoire officielle, à développer un sens critique, a écouter les témoins de la tragédie, à ne pas me contenter des discours officiels. A écouter avec le coeur, avant tout jugement et à priori.

    A chacun de nos rassemblements "algérianistes" Jacques impressionnait, dérangeait, fascinait l'auditoire; Sa pensée libre ne plaisait pas à tout le monde, il a poursuivi sa route sans la moindre compromission. Il s'opposait aux tenants rigides d'une vision exclusive "Algérie Française", il défendait avec tout autant de conviction, la communauté pied-noire, face aux pouvoirs publics, à une certaine presse... Immédiatement le jeune homme de 17 ans que j'étais, reçut en plein esprit et en plein coeur, les phrases et les attitudes de ce véritable combattant d'humanité.

    Jacques, mon frêre, ce matin en ouvrant ma boite mail, j'ai découvert que la magie du net a opéré!!! Un ami commun de cette époque, Marc, a découvert le blog et te la transmis. Quelques 22 ans sont passés depuis notre derniere rencontre et  je suis là devant ton mail, les yeux humides!

    Comme à ton habitude: des mots fraternels, simples, profonds. Tu es de ces hommes, jacques, qui enrichit celui qui te rencontre. 

     

     

    La plante aloès

     

                                                                                                 

    Mercredi 18 juillet 2007nom de domaine gratuit

    Allez un effort!

    Cela commence à sentir les vacances!

    Pourtant encore 9 jours à tirer pour enfin se payer le luxe d'oublier le réveil! et de paresser le matin sans avoir en tête, les horaires de bus!!!

    C'est amusant d'attendre 11 mois pratiquement pour 3 malheureuses semaines en été!Et pourtant quelle belle conquête les congés payés.

     Je suis tres heureux de remercier une nouvelle fois tous les amis connus et inconnus qui visitent mon espace. Toutefois n'hésitez pas à laisser des témoignages de votre passage!!! Certains d'entre vous le font mais encore trop rares! J'ai constaté que la tragédie du DARFOUR a retenu votre attention, par le nombre de passage sur la rubrique: je souhaite ainsi contribuer à collecter ce million de signatures pour la pétition européenne mise en place.Vous pourrez continuer à signer et diffuser cette opération de sensibilisation tout l'été : le lien restera en place dans la rubrique: "Afrique, mon Amour"; et sur la page d'accueil du blog.

    Pour évoquer un sujet plus joyeux: vous avez vu que j'ai mis en ligne, avec mon ami: une boutique "GASTRONOMIE.NET" Vous y trouverez toute une gamme de produits du terroir et d'idées cadeaux pour vous faire plaisir.C'est une possibilité pour tous les blogeurs de rentabiliser leur site net, alors n'hésitez pas à me demander conseil, je suis tout pret à vous éclairer là-dessus.

    Tous ceux qui me connaissent, savent mon goût pour la cuisine et il est normal pour moi, de compléter cette passion par la mise en ligne de produits fins et de qualité. Alors n'hésitez pas à recommander cette boutique "GASTRONOMIE.NET" à toutes vos relations. Au fil du temps, nous allons compléter les gammes et vous offrir des opportunités sympathiques.

    Enfin nous avons un "été" digne de ce nom, la chaleur est revenue! et l'envie me prend ... (Non!!!pas de pensées déplacées!!!) d'enjoliver mon petit bout de jardin!!! faut dire qu'il est bien triste! Alors promis, ce samedi je vais le bichonner et le rendre présentable! Surtout que j'ai bien l'intention d'en faire le théâtre de soirées estivales avec les amis!!! Faut dire que jusqu'à présent entre le boulot et le reste...les loisirs m'ont manqués!!!

    Pour ceux qui sont toujours en vacances, je vous souhaite une excellente continuation. C'est bête... vous reste peu de jours !!!!

    A mercredi prochain...

     

     

     

     

             

    MERCREDI 11 JUILLET 2007: L'EDITO de la Semaine!

    "L'INDIFFERENCE ca tue à petit feu..." (G.Bécaud)

     

    Que la semaine passe vite!!! et nous avec !

    Vous avez été nombreux cette semaine derniere à visiter mon espace et je vous en remercie! Je souhaite que certains d'entre vous se soient interessés à la tragédie du DARFOUR et  signé la Pétition Internationale sur le site web indiqué. Je laisse en ligne le dossier DARFOUR, afin qu'il serve aussi peu que se soit à reveiller les consciences!

    Nous sommes au temps des vacances et si la métèo n'est pas de la partie, il en reste pas moins que nous appartenons à une caste de privilégiés, au vu des drames qui secouent les peuples sur la planète. Nous avons un peu plus de temps pour nos loisirs, alors prenons en aussi,pour réflèchir! Bien sur, il n'est pas utile de jouer les "pleureuses" et de battre sa culpe! Non , j'aimerais que durant cette trève estivale, nous prenions le temps de voir ce qui se passe au delà de notre confort intellectuel soporifique.

    Je sais bien que signer une pètition, n'est pas la panacée, mais c'est un premier pas pour briser l'indifférence! Gibert BECAUD chantait " l'indifférence ca tue à petit feu!..."Chacun peut également intervenir localement par le mouvement associatif, interpeller les élus... Un peu comme cela c'est fait à l'époque de la Révolution Roumaine. On ne peut se mobiliser pour tout! ,m'a t'on dit récemment! C'est exact, cela ne justifie pas de détourner la tête et s'abrutir devant les inepties télèvisuelles!!! "les experts de ..." n'ont jamais résolu le moindre problème Humain; ils nous asphyxient le cerveau!

    Je préfère observer, écouter, comprendre!Agir à mon niveau. Ma colère est grande d'assister à ces sempiternels massacres, ces combats d'idéologies, ces actes de folie! Tous fait au Nom de Dieu!!! Croyants ou pas: là n'est pas la question! Ce qui se passe aujourd'hui doit nous faire dire haut et fort! que les Religions  et les Hommes ne peuvent être ainsi l'otage des hérésies humaines de minorités violentes. Il ne faudrait pas que les génèrations futures nous reprochent notre indifférence.

    J'ai mis en place sur le net: Un Forum pour recueillir vos témoignages et vos réactions sur la tragédie du DARFOUR:

    http://espacelibertedemarco.AceBoard.fr

    N'hésitez pas à vous rendre sur cet espace de liberté.

    Rassurez vous, je n'évoquerais pas l'Afrique que pour ses drames; je vous prépare pour la rentrée une  série de reportages culturels sur de nombreux pays. Septembre: ALGERIE- Octobre: MAROC- Novembre : TUNISIE

    Vous êtes nombreux à vous dorer la pilule, et moi je trime au bureau!!! C'est vraiment pas juste! Mais je ne vous en veux pas!!! Continuer à profiter de ces matinées où l'heure du lever n'a pas d'importance, où le seul souci est d'avoir de la braise dans le barbecue, et des glaçons au frais! Profitez en pour recevoir les amis, et être reçu!!! Regarder les choses qui de coutume, n'ont pas d'importance...Plongez les yeux dans ceux des personnes qui vous aiment. En un mot:poursuivez vos vacances le plus amoureusement possible!!!! (N'est ce pas Patounette?)

     

     

     
     
    En français
    Pour les français et les
    francophones seulement
     
     
     
    English
    Only for english
    speaking persons
    Ne signez pas cette pétition en double, veuillez ne la signer seulement que dans l'une des langues que vous parlez.
    Please don't sign this petition under different languages, please sign only under one of the language you speak
     

     

    Enfants Réfugiés du DARFOUR- (Photo du HCR)

    Surtout n'hésitez pas à cliquer sur ces liens:

    http://www.sauverledarfour.org/le_drame_du_darfour.php

     

     

     

     


     

         C'est avec plaisir que je réponds à l'appel de nos amis de l'ONG KINDERDORF-:

    de SOS Villages d’Enfants International <derni�res@sos-villages-enfants.org>     masquer les détails  16:16 (il y a 26 minutes) 
      à Marc ROTGE-RIBES <cabinethcddirection@gmail.com>  
      date   21 nov. 2007 16:16  
      objet   Aide d'urgence pour les familles du Bangladesh  
      envoyé par   emarsys.net  

  • www.lomme-tiers-monde.org/Darfour/Expo0.htm
  •   http://www.urgencedarfour.org : SIGNEZ LA PETITION!

  • LE  DARFOUR!                        Agissons pour le Darfour!

     

  • Le Darfour , région ouest du Soudan dans le désert du Sahara regoupe environ 500 000 personnes majoritairement musulmanes.Le Darfour est une région aux réserves naturelles très riches.On y trouve en effet pétrole, uranium et cuivre.




    Alors que la conférence internationale sur le Darfour s’est ouverte Paris l’initiative de Nicolas Sarkozy,essayer d’aider les populations du Darfour qui souffrent depuis des années doit être la mission de la communauté internationale. pour objectif de de sensibiliser les personnes sur ce qu'il se passe au Darfour depuis bien trop longtemps .


    Le blog "enfants du Darfour" http://www.coteblog.com/blog/arfour_9932.html   a
    Bloggeurs vous êtes aussi invités à réaliser des créations en scrapboooking sur le thème de la crise humanitaire dans le but de faire une exposition pour que le désastre cesse et vite par la solidarité de tous.

    Par lucie
    Le mardi 26 juin 2007


     


    La guerre civile au Darfour date de 2003 et se caractérise par des luttes pour l’appropriation des ressources de la région par des conflits politiques mais surtout par un nettoyage ethnique.Le bilan de la crise est accablant : 200 000 morts et environ 2 millions de déplacés.


  • _______________________________________________________

     NOUVEL EDITO! ( mercredi 04 Juillet 2007)


    J'ai voulu débuter cet édito par cet appel pour les enfants du Darfour, lancé par des bloggeurs qui ont du coeur et de l'initiative! Je relais bien volontiers son article et vous invite à nous rejoindre sur le blog des enfants du Darfour.

  • Cette tragédie humaine doit nous interpeller et nous contraindre à sortir de notre confort intellectuel. Chacun de nous peut agir, en intervenant dans le blog consacré aux enfants du Darfour. En écrivant à son député afin qu'il soit l'interprête de l'émotion qui nous saisit, aupres du gouvernement. En recherchant les associations humanitaires qui oeuvrent dans cette région et offrir un don, si modeste soit il! Ou tout simplement évoquer dans nos conversations le drame qui se jouent depuis des années dans cette partie du monde.

    Je vous invite à lire ma rubrique "Afrique, mon Amour."

    Pour être plus souriant!  Je dois remercier les amis connus et inconnus qui visitent cet espace! C'est une satisfaction de pouvoir partager, communiquer et échanger des idées, des impressions, de l'Amitié. En créant ce blog, j'ai aussi penser à tous ceux de mes amis et parents qui sont éloignés et dont j'ai trop rarement des nouvelles! Faut dire que je partage la responsabilité de cet état de fait! Il fut un temps où je n'hésitais pas a prendre la plume pour de longues missives! Mais avec le temps, et les avancées des nouveaux modes de communication, je deviens plus paresseux!

    j'en suis à me demander de quelle manière, Madame de Sévigné, aurait écris à sa fille aujourd'hui? sûrement par e-mails et ses oeuvres se seraient intitulées " Les Courriels de Mme de Sévigné"!!! (je vous conseille de redécouvrir ou de découvrir ses lettres à sa fille Mme de Grignan!!!-un superbe voyage dans la France du Roi Soleil!) non non!!! ce n'est pas ringard!

    Sinon je poursuis mon aménagement!!! c'est plus compliqué de disposer de 47 m2 que de 110 m2!!! Je tente de trouver de nouvelles idées de déco, mais je reste toujours confiné dans mes couleurs de soleil, et mes objets témoignent de mon amour pour l'Afrique du Nord au Sud!!! Pourtant je vous jure!!! suis prêt à évoluer!!! si si !!! Mais ne me demandez pas de vivre dans une atmosphère "neige et banquise!!!" Alors j'attends avec impatience que ma décoratrice préfèrée: Kiki!!! soit en congé pour me conseiller! Nous sommes tous les deux des fans de Valérie, et de son émission Déco sur M6!

    Si vous avez des idées!!! n'hésitez pas à me les communiquer sur la messagerie du blog! Tout en restant sérieux!!! La meilleure idée que je retiendrais donnera droit à son auteur d'avoir une PUB de son Blog sur mon espace durant 1 an! Pas gentil ca ? Alors creusez vous la cervelle pour me permettre de "Rêver" dans mon T2! LOL

    Je vous embrasse!, il est temps pour moi de vous laisser!

    A mercredi!

    Bonne Semaine!algerie-photos-08

    Alger: Vue sur la rade.

  • Visitez un super extra Blog:

    http://www.clickoblog.com/________________________________________________________

    ETRE CHEZ SOI!

    Aujourd'hui je serais moins long!

    Une bonne semaine avec beaucoups de travail au boulot!

    Je m'habitue dans mon nouvel appartement, bien que la surface se soit réduite de moitié, il etait urgent que je refasse mon petit nid! Terminer une histoire de 14 ans, c'est pas évident! mais chaque jour, le ciel redevient bleu! Il suffit de regarder l'horizon pour apercevoir un nouveau soleil se lever!

    J'attends avec impatience les congés mais ce n'est pas pour l'instant.

    Au programme un petit week end à Paris, histoire de changer d'air!

    Pour la pendaison de crémaillère, on va attendre que le temps soit estival et surtout de disposer de temps pour une jolie soirée dans mon "grand" jardin!!!! J'ai un jardin c'est déja bien! 20 mn pour tondre! tout de même!!!!avec une pause de 10 mn!!!

    Pour le menu de la soirée, suis ouvert à toutes les propositions!...culinaires s'entends!!!Disons que nous mettrons cela en place début AOUT! le samedi 4.

    A tous ceux qui partent en vacances ce mois de juillet:

     BONNES VACANCES!



    http://bnflower.com/beta/

              


    L'ESPERANCE édito du 20 juin 2007

    L'autre jour j'ai évoqué l'Afrique! Aujourd'hui j'ai envie de vous parler de L'ESPERANCE.Rassurez vous je n'ai pas encore pris la prêtrise et ce ne sera pas un sermon!LOL!!! (désolé mais les smileys ne marchent pas!)

    Pourquoi vous parler de ce sentiment ? Il correspond à une situation que je viens de vivre. Nous sommes tous assaillis par les soucis,parfois les drames et c'est le plongeon! Tout apparait sombre et le chemin sans issue.La rancune s'installe, les regrets, les frustrations! Comment se dépètrer de ce marasme? De la sagesse africaine, il faut, non pas retenir le fatalisme mais la sagesse :On arrache pas le figuier de son cours d'eau! Notre existence puise ses ressources dans l'amour que nous portons aux gens et dans celui qui'ils nous donnent.J'ai au moins appris cela : de nos sentiments positifs nait notre ESPERANCE!

    Bien sûr les blessures restent, se cicatrisent mais sont toujours présentes; Cessons de les regarder et de nous poser en "martyr de la vie"!Rien n'est irreversible.J'ai le profond sentiment de m'être dispersé sans tenir compte des bases saines que nous procurent notre faculté d'évoluer sous la lumière et non dans l'ombre de nos ressentiments.L'ESPERANCE c'est cette flamme qui veille en nous!: c'est le soutien indéfectible de nos rares amis! Toujours présents et agissant concrètement!!!! Je profite de cet édito pour leur rendre hommage et leur dire: Jenny, Christelle, Pierre, Nicole, Michel, Patou,You ,Maryse, Céline, Didier: JE VOUS AIME!  Et j'associe mes deux AMOURS: Maman et mon Coeur cheri!

    Les nuages se dissipent  à l'aube de mon demi-siècle, Tino Rossi chantait:"La vie commence à 60 ans!" J'ai une sacrée chance car je la commence 10 ans avant!!!

    Le plus difficile est de ne pas conserver dans son coeur les relents de rancune,de jalousie,presque de haine! Je déteste ressentir ces états. J'avoue que je ne suis pas encore prêt au Pardon! Il me faut du temps.Pourtant je suis convaincu de la richesse de l'âme humaine et comment reprocher aux autres, les faiblesses que nous même éprouvont? Prière!pour les croyants; Trouver les forces et le courage de regarder ses propres erreurs est à mon sens la meilleure façon de gagner le repos du coeur.

    L'ESPERANCE est la base même de toutes les religions, elle doit devenir le falot qui nous guide.Croyants ou incroyants, nous sommes faits de la même eau, du même sel!Nous subissons, nous souffrons, nous guérissons, nous aimons, nous pratiquons tous le verbe "VIVRE" Alors il est bon de cultiver l'ESPERANCE, en favorisant la tolérance,l'amitié et l'amour du prochain... Je cite souvent cette phrase de Paul VALERY: "Enrichissons nous de nous mutuelles différences" Je vous invite à partager celle d'un ami qui un jour m'a dit: "Il est des chênes qu'on abat et des aloès qui repoussent !" Jacques, nous nous sommes perdus de vue depuis des années, mais ton amitié est toujours dans mon coeur par cette phrase.'dailleurs si vous connaissais Jacques VILLARD, rapatrié d'Algérie et qui vivait voici 20ans à MAUGIO où il etait chef d'entreprise et vice président du CERCLE ALGERIANISTE, non loin de Montpellier, faites moi un mot.). Le chêne paraît indéracinable, orgueilleux et souverain: il est puissant et beau! (souvenez vous du "Chêne et du Roseau" du bon vieux Mr de la Fontaine!) Il suffit d'un grosse colère du vent pour qu'il se retrouve renversé ,les racines vers le ciel. L'aloès c'est cette plante de nos terres d'Algérie, qui pousse dans l'aridité du sol, sous un soleil de plomb. Il ne cesse de croître en se gorgeant de l'humidité que ses racines puisent tres profondément dans la terre ou le sable. Sa stature reste modeste, seules ces feuilles pleines d'eau s'élargissent, se terminant par une aiguille pour toute défense. Toute sa force réside dans ses racines!

    Je n'en suis pas à l'heure du bilan,car tant de belles choses restent à vivre! tant de voyages et surtout rejoindre d'une façon ou d'une autre; mon amour cheri! Il est mon unique! mon plus grand bonheur. Avec cette Espérance revenue j'offre à mes AMIS, à mes AMOURS la chaleur, la lumière, la force morale qu'elle me procure!

    Aimez vous et vous serez aimé!

    Aimez et vous recevrez!

    Ce ne sont pas des mots vides de sens mais au contraire l'expression de ce qui brille le plus fort en  Nous: l'Amour.


    Vue sur ALGER! depuis le Jardin d'Essai. avec des aloes au premier plan!





    Mon Amour pour l'Afrique...

    Ce sentiment remonte tres loin dans mon enfance, car par histoire familliale, ce continent a joué un grand rôle dans la vie de mes aieux.  Des sagaies, une dépouille de panthère dont les yeux de verres m'ynoptisaient!!!, des coiffes traditionnelles du Tchad et du Mali, des ustensiles de cuisine de bois d'ébène, meubles et sieges ornaient nos maisons familiales. Vestiges colorés et fascinant d'une épopée coloniale.

    Au delà de ces objets, mon âme d'enfant vagabondait sur ces rivages inconnus, et à chaque moment de ma vie, l'Afrique m'a envoyé des signes.

    Ce continent se révèle lentement, il faut savoir lire en lui et découvrir son histoire millénaire: les empires puissants subsahariens, le Soudan, ançienne Numidie des pharaons noirs, les Peuples mysterieux : Dogons, Peulhs, Masaïs,... tous ces grands peuples pasteurs et nomades. Une affection particulière pour le peuple Pygmé qui fait preuve d'une tenacité exemplaire à survivre dans la forêt tropicale assassinée par la déforestation.

    L'Afrique est sans nul doute l'espace naturel de nos rêves. sa diversité, ses contrastes,sa violence et sa douceur, sont autant de visages qu'elle nous projette et alimente ainsi la passion que l'on éprouve pour elle. Rien de ce qui la concerne ne nous est étranger.

    Aujourd'hui la colère me submerge quand je vois se perpétuer les mêmes erreurs de nos gouvernants dans leur politique de coopération. Rien ne sert de doubler les sommes allouées aux régimes corrompues! rien ne sert de déclamer ses bons sentiments contre la pandémie de Sida qui frappe tous les pays du continent! Rien ne changera tant que les africains n'auront pas mis en place un modèle de développement qui leur est propre.

    Aujourd'hui nait l'espoir de la génèralisation du micro-crédit et du commerce équitable: des solutions certe, mais seront elles à même de résoudre les problèmes? A quand une grande lessive dans nos rapports avec les africains! Que cesse nos grandes leçons de démocratie, que cesse les trafics de toute sorte qui maintiennent au pouvoir des dictateurs et leurs famille: TOGO... et bien d'autres! Ils n'ont rien à faire de nos valeurs politiques et économiques! Encore, peut on penser que notre passé "colonial" a tissé des liens culturels forts et que si des erreurs furent commises, il en reste une héritage commun: une meilleure connaissance de l'autre et le partage. Paul VALERY disait :"Enrichissons nous de nos mutuelles différences" Ce devrait être la devise de notre communauté de destins.La France et l'Afrique sont liées par une passion déchirante mais extraordinairement belle.

    Je ne suis pas de ceux qui se complaisent dans un "mea culpa" permanent pour cette époque coloniale! il nous appartient d'en reconnaitre tous les aspects, les pires comme les meilleurs! Car depuis les années d'indépendance, combien d'africains sont  tombés dans l'exploitation la plus ignoble des mulitinationales. Chacun sait que les conflits qui déchirent l'Afrique puisent leurs origines dans une géopolitique mondiale et économique sordide. Aujourd'hui le principal danger est la CHINE qui depuis des années s'implante sur le continent avec l'intention bien définié de faire des africains des consommateurs au rabais, de leurs produits de consommation.En pleine période de "grippe aviaire" les marchés africains furent inondés de volailles importées de Chine! sans aucun contrôle sanitaire!

    Dans vos voyages, privilégier les contacts avec les gens, et veiller à ne pas vous comporter en "touriste".  Respect et Dignité sont deux passeports utiles pour bien connaitre les pays et les peuples.Soyez prudents et à l'écoute des évènements du pays, car en Afrique, notre raisonnement occidental n'a pas cours. Ne prenez pas à la légère les conseils prodigués et adaptez vous à des attitudes qui vous apparaitrons insolites. Certains aspects du caractére africain peuvent nous choquer, car leur vision de l'existence est souvent entaché de fatalisme, qui personnellement, m'irrite parfois.En contrepartie laissez vous amener dans la spontanéité et la richesse de leur coeur.

    Amour si tu me lis, sache que je t'aime profondément.



    Plage de Limbé- Cameroun

    Visiter le site bien fait du magazine "JEUNE AFRIQUE"

    http://www.jeuneafrique.com


    http://www.clickoblog.com/a116c94d6097b6843a33d6e457fe8271c

  •  

     

     
    Le REPRODIJ
    Bienvenue au REPRODIJ! PDF Imprimer Email
    children
    Malgré les efforts faits par la communauté nationale et internationale pour freiner la misère en Afrique et particulièrement au Cameroun, le constat que nous faisons est que le faussé entre riches et pauvres ne cesse de se creuser. A ces inégalités économiques, il y a des frustrations sociales de toutes sortes qui pour nous sont inadmissibles.
    Au REPRODIJ, nous croyons en une société mieux organisée et plus solidaire, c'est pourquoi nous nous rangeons du côté des institutions et des personnes ayant à coeur le développement de l'Homme et du jeune en particulier dans toute ses dimensions afin de lutter contre les injustices, la pauvreté et l'afro pessimisme ambiant qui a pour corrolaire l'émigration massive et aventurière des jeunes vers l'occident.

  • Mises à jour